Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Rôle de l'indiçage dans la locomotion du parkinsonien
Résumé
Résumé
Il est établi que les patients atteints de la maladie de Parkinson (MPI) présentent des changements spécifiques de la marche : vitesse et longueur diminuées en comparaison des sujets sains appariés pour l'âge. En revanche, la cadence est souvent élevée lorsque la vitesse de la marche est prise en compte. Cette cadence accrue pourrait être un mécanisme de compensation. Plusieurs études suggèrent que le contrôle de la cadence est toujours intact et peut être modulé. Ainsi, l'adaptation de la cadence par un indiçage rythmique externe peut être une stratégie de compensation du déficit à générer spontanément des mouvements rythmiques.
De la même façon, des stimuli environnementaux visuels tels que des lignes parallèles sur le sol ou des lignes sur la chaussée peuvent améliorer la vitesse de marche et la longueur du pas alors que certains signaux de l'environnement visuel tel que les espaces confinés, les portes étroites ou des escaliers mécaniques en mouvement peuvent ralentir la marche ou provoquer des épisodes de freezing. L'interprétation du rôle des indices visuels est plus complexe : modulation du flux visuel qui activerait des voies shuntant le circuit lésé des ganglions de la base ou effet de modification de l'attention portée ou détournée de la locomotion ?


Mots Clés




Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg