Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Quand penser à une maladie neuromusculaire devant un trouble de la déglutition ?
Résumé
Résumé
Les maladies neuromusculaires sont une des causes de dysphagie d’origine neurologique. Les symptômes de la dysphagie d’origine neurologique incluent une hypersialorrhée, une difficulté à initier la déglutition, des régurgitations nasales, des difficultés à déglutir les sécrétions, des étouffements et / ou toux pendant l’alimentation, une stase alimentaire dans l’oropharynx. Les troubles de la déglutition surviennent le plus souvent à un stade évolué de l’affection. Plus rarement, ils peuvent être inauguraux. Parmi les causes les plus fréquentes, on retient la sclérose latérale amyotrophique, la myasthénie généralisée et des myopathies (myosite à inclusions, dystrophie oculopharyngée, dystrophie myotonique de Steinert. Quand on suspecte une origine neuromusculaire devant une dysphagie, le bilan doit comprendre une consultation par un neurologue, une IRM encéphalique, un bilan biologique (CPK, bilan thyroidien, anti récepteur de l’actétyl choline), un électroneuromyogramme et dans certains cas, une biopsie musculaire et une étude du liquide céphalo-rachien.

L'examen initial de la déglutition, complété éventuellement par la vidéoradioscopie, apporte des arguments topographiques et guide la thérapeutique. Les conséquences des troubles de déglutition peuvent mettre en jeu le pronostic vital à court terme (fausses routes, pneumopathie d'inhalation, déshydratation) ou à moyen terme (perte de poids, dénutrition) si ils ne sont pas diagnostiqués ou prévenus. Un diagnostic précoce est nécessaire pour mettre en place des mesures thérapeutiques appropriées : traitement de l’affection neurologique si possible, orthophonie, et/ou mesures d’alimentation palliative.

Mots Clés




Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg