Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Vertiges épileptiques. Une existence sous-estimée ?
Résumé
Résumé
Le vertige est un phénomène vestibulaire caractérisé par une sensation de déplacement de soi-même. Malgré le lien étiologique reconnu, conceptualisé sous le terme de « vertige épileptique » dès le début du XIX siècle, l'épilepsie est encore souvent considérée à tort comme une cause très rare des phénomènes vestibulaires. C'est pourtant en partie grâce à l'analyse de la sémiologie vestibulaire chez les patients épileptiques, que des multiples aires corticales, appartenant au système vestibulaire multimodal, ont pu être spécifiées.
Selon des études récentes, la sémiologie critique vestibulaire est rapportée dans environ 12% des cas d'épilepsie temporale mésiale et dans 23% des cas d'épilepsie pariétale d'origine structurelle. Des phénomènes épileptiques vestibulaires, le plus souvent associés à d'autres symptômes critiques, sont ainsi aussi fréquents que des phénomènes visuels, des déjà-vus, ou des sensations céphaliques. Cependant, la sémiologie vestibulaire étant parfois la seule manifestation critique, elle reste non spécifique et nécessite la réalisation d'une démarche diagnostique rigoureuse. Un chevauchement des phénotypes avec migraine vestibulaire et ataxie épisodique est possible.
Ces dix dernières années, le progrès des connaissances marque un regain d'intérêt porté aux vertiges épileptiques :
- sur le plan phénoménologique, une caractérisation plus précise des représentations corticales préférentielles pour différents phénomènes vertigineux (phénomène rotatoire, tangage, déplacement linéaire de soi-même ou de l'environnement, autoscopie, sensation vertigineuse non spécifiée etc.) a été entreprise, notamment au sein du cortex insulaire et pariétal ;
- sur le plan physiopathologique, la sémiologie critique vestibulaire pourrait dépendre des interactions fonctionnelles entres les structures corticales du système vestibulaire et leur relais sous corticaux au sein du réseau épileptogène ;
- sur le plan étiologique, un concept d'épilepsie vestibulaire - une entité d'épilepsie temporo-pariétale pharmacosensible d'origine probablement génétique - a émergé.

Mots Clés




Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg