Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Avitaminose B12 et complications neurologiques (à propos de 27 cas)
Mounia LAKEHAL (1), Sara ARAB (1), Amar ZEMOULI (1), Amina MOHAMED BOUTEBEN (1), Asma NOUADRIA (1), Malika LOUANCHI (1), Nadia TOUBAL (1)
(1) Neurologie - CHU Annaba - 23000 - Annaba - Algerie
Résumé
Introduction

L'avitaminose B12 est une affection pouvant atteindre le système nerveux et dont la présentation est polymorphe. Nous présentons ici une série de 27 patients ayant différents profils cliniques, paracliniques et étiologiques.

Objectifs

Présenter le profil clinique, paraclinique, étiologique, évolutif et les associations diagnostiques retrouvées chez 27 patients originaires de l'Est Algérien.

Méthodes

Les 27 patients sont âgés de 18 à 66 ans.
Tous les patients avec troubles neurologiques ont bénéficié d'un premier dosage de vitamine B12, revenu bas. l'avitaminose a été établie soit grâce à un deuxième dosage ou alors à un taux élevé d'homocystéine.
Les plus retrouvés étaient des syndromes combinés de la moelle, on a noté aussi deux accidents vasculaires ischémiques et une thrombose veineuse cérébrale.
Les associations diagnostiques ont été recherchées.
Les patients ont reçu une supplémentation et ont été suivis.

Résultats

Les 27 patients avaient des troubles neurologiques associés ou non à une macrocytose. La vitamine B12 était basse à deux reprises, l'homocystéinémie demandée chez plus de la moitié des patients était élevée.
Prédominance du syndrome combiné de la moelle.
L'imagerie était tantôt évocatrice, tantôt normale.
Chez 9 patients, une affection dysimmunitaire est associée. 6 d'entre eux avaient une sclérose en plaques.
La cause n'a pas pu être déterminée chez tous les patients mais les causes gastriques étaient prépondérantes.

Discussion

Dans notre série, les complications de l'avitaminose B12 sont polymorphes, la moelle est la plus touchée, mais les atteintes vasculaires sont notées avec deux ischémies cérébrales (dont une à répétition avec un taux très bas), une thrombose veineuse cérébrale chez un jeune homme non expliquée par une autre cause.
Une affection autoimmune est associée chez plus d'un tiers des malades.
Le traitement précoce assure une certaine amélioration.

Conclusion

L'avitaminose B12 est à rechercher systématiquement devant tout signe neurologique acquis évocateur ou non et ce quelque soit le résultat des autres bilans paracliniques car les comorbidités sont fréquentes.

Informations complémentaires


Mots Clés

Homocystéinémie
Associations diagnostiques
Vitamine b11
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg