Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Place de la sérologie du virus JC dans la prise en charge des patients ayant une sclérose en plaques et traités par Natalizumab
Joanna CAPDEPUY (1), Aurélie RUET (1), Jean-Christophe OUALLET (1), Bruno BROCHET (1)
(1) Neurologie 9Ème Étage - CHU de Bordeaux - 33000 - Bordeaux - France
Résumé
Introduction

La présence dans le sang d'anticorps anti-virus JC est l'un des facteurs de risque de survenue d'une leuco-encéphalopathie multifocale progressive (LEMP) chez les patients ayant une sclérose en plaques rémittente récurrente (SEP-RR) active traités par Natalizumab.

Objectifs

Déterminer la fréquence de patients séropositifs et séronégatifs pour le virus JC dans une cohorte de patients traités par Natalizumab et le taux de séroconversion au cours du temps.

Méthodes

Depuis Février 2012, un test de détection des anticorps anti-virus JC est disponible.
Tous les patients ayant une SEP-RR et ayant eu au moins un dosage des anticorps anti-virus JC ont été inclus dans l'étude. Parmi eux, 92 patients avaient débuté le Natalizumab avant l'apparition de la méthode, 56 ont commencé un traitement par Natalizumab après cette date, et 85 ont reçu un autre traitement de fond de deuxième ligne


Résultats

Une sérologie du virus JC a été pratiquée pour 233 patients ayant une SEP-RR. Parmi les 148 patients traités par Natalizumab, l'index était positif pour 70 (47%) d'entre eux lors du premier prélèvement sanguin. Parmi ces 148 patients, 133 (89,9%) ont eu au moins deux prélèvements sanguins dont les résultats de la sérologie du virus JC sont les suivants : 56 (42,1%) positifs, 60 (45,1%) négatifs, 7 (5,3%) ont présenté une séroconversion, 4 (3%) sont passés de positif à négatif et 6 (4,5%) ont été tantôt positifs, tantôt

Discussion

Sur les 148 patients bénéficiant du Natalizumab, 70% ont toujours eu une sérologie du virus JC positive. 16% ont interrompu le traitement en raison d'une positivité des anticorps anti virus JC associée à une durée de traitement supérieure à 2 ans, ou en lien avec une aggravation de la maladie.

Conclusion

Le statut sérologique du virus JC conditionne la suite de la prise en charge pour les patients ayant une SEP-RR traités par Natalizumab. Le taux de séroconversion est non négligeable (supérieur à 5%).

Informations complémentaires


Mots Clés

Sclérose en plaques
Leucoencéphalopathie multifocale progressive
Virus jc
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg