Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

La myosite aiguë bénigne virale, une cause possible de rhabdomyolyse chez l'adulte
Jean-Baptiste CHANSON (1), Claude DAKAYI (2), Béatrice LANNES (3), Bernard GOICHOT (2), Andoni ECHANIZ-LAGUNA (1)
(1) Centre de Référence Neuromusculaire du Grand Est (Cernest), Service de Neurologie - Hôpitaux Universitaires de Strasbourg - Strasbourg - France
(2) Service de Médecine Interne –
Endocrinologie et Nutrition - Hôpitaux Universitaires de Strasbourg - Strasbourg - France
(3) Département de Pathologie - Hôpitaux Universitaires de Strasbourg - Strasbourg - France
Résumé
Introduction

La myosite aiguë bénigne virale, liée souvent au virus de la grippe, est connue comme une cause de rhabdomyolyse propre à l'enfant

Observation
(cas n°2076343) Un patient âgé de 32 ans, sans antécédent particulier, s'est présenté pour un oedème et des douleurs sévères des jambes depuis quelques jours. L'examen clinique retrouvait un déficit moteur à 3/5 de la flexion et de l'extension des pieds sans déficit sensitif ni abolition des réflexes ostéo-tendineux. Une rhabdomyolyse marquée a été mise en évidence avec augmentation des CPK jusqu'à 39 364 UI/l (N<200) et un léger syndrome inflammatoire (CRP<40 mg/l). L'EMG montrait un syndrome myogène limité aux muscles des loges antérieures et postérieures de jambes. La biopsie du muscle tibial antérieur a retrouvé un aspect de nécrose-régénérescence massive des myocytes, mais sans infiltration de cellules inflammatoires ni augmentation de l'expression du HLA de classe I, ce qui n'était pas en faveur d'une myopathie auto-immune. Le diagnostic de myosite aiguë bénigne virale a été porté devant la notion d'une infection virale de type grippal dans les trois jours précédant l'installation de la douleur. Il a été confirmé par la normalisation des CPK et la récupération clinique totale en sept jours sans traitement. La recherche du virus de la grippe a été négative dans le sang.

Discussion

Nous rapportons l'un des seuls cas connus de myosite aiguë bénigne virale chez l'adulte. Elle se différencie d'une myopathie auto-immune par une apparition très rapide 3 à 4 jours après un épisode grippal, l'atteinte élective des loges antérieures et postérieures de jambe et l'évolution toujours favorable malgré la présentation initiale inquiétante. La biopsie musculaire n'est pas obligatoire.

Conclusion

La myosite aiguë bénigne virale peut se rencontrer chez l'adulte. C'est un diagnostic différentiel de myopathie auto-immune intéressant à connaître afin de ne pas engager des explorations et traitements inutiles.

Informations complémentaires
Pas de financement

Mots Clés

Myopathie
Rhabdomyolyse
Virus
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg