Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Réduction des vitesses circulatoires à la phase précoce d'un Syndrome de Vasoconstriction Cérébrale Réversible (SVCR) : corrélation entre paramètres radiologiques, hémodynamiques et physiopathologie
Aurélien HACQUARD (1), Alessandro LA PORTA (1), Eric SCHLUCK (1), Laura PAZ (1), Elie COHEN (1)
(1) Neurologie - Hopital Emile Muller - 68100 - Mulhouse - France
Résumé
Introduction

Le SVCR est une vasoconstriction diffuse et réversible des artères cérébrales. Cette vasoconstriction est probablement précédée par une phase de vasodilatation, ce qui pourrait expliquer certaines manifestations de la maladie

Observation
Les objectifs étaient d'étudier les paramètres hémodynamiques et radiologiques et d'établir une corrélation avec les manifestations cliniques à la phase précoce d'un SVCR. Nous avons utilisé l'IRM cérébrale comme imagerie (avec séquence 3D-TOF) et l'echodoppler transcranien (TCD) pour les paramètres hémodynamiques. Une évaluation a été faite à J3, J12, J90 sur les mêmes appareils dans le même centre.
Etude à partir d'un cas clinique d'une patiente de 36ans présentant un tableau évocateur d'un SVCR à 7 jours du post partum avec apparition brutale de céphalées (JO) durant 3 jours. Au 3ème jour elle présente une hémiparésie droite et des troubles phasiques (J3).
L'IRM à J3 montre 2 hématomes intraparechymateux, (frontal et pariétal gauche) et une hyperintensité sur la sylvienne gauche en FLAIR (FVH), pas de signes de vasoconstriction sur les gros troncs artériels en TOF. Au TCD : ralentissement significatif des vitesses sur l' ACM gauche par rapport au coté controlatéral où les vitesses sont normales.
A J12: Signes de vasoconstriction sur l'ensembles des artères intracrâniennes, disparition du FVH et nette accélération des vitesses au TCD compatibles avec des vasospasmes.
A J90: Disparition des signes de vasoconstriction et normalisation des vitesses au TCD

Discussion

Le ralentissement du flux visible à l'IRM et la baisse des vitesses au TCD pourrait concorder avec la phase de dilatation qui précède la vasoconstriction évoquée dans la littérature. Cette vasodilatation pourrait expliquer certains symptômes comme la céphalée «en coup de tonnerre» et les manifestations hémorragiques typiques de la première semaine de la maladie. Nos observations méritent d'être confirmées sur un plus grand nombre de cas

Conclusion

L'echodoppler transcranien pourrait être un instrument utile dans l'évaluation clinique des patients à la phase précoce d'un SVCR, ainsi qu'une aide vers une meilleure compréhension de la physiopathologie de cette maladie.

Informations complémentaires


Mots Clés

Céphalées
Doppler
Vasodilatation
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg