Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Une hypertrophie olivaire post-traumatique mimant un processus expansif du tronc cérébral
Maëva STEPHANT (1), Delphine LECLERCQ (2), Francis BOLGERT (3), Khê HOANG-XUAN (1), Dimitri PSIMARAS (1)
(1) Service de Neurologie 2 Mazarin - Pitié Salpêtrière - 75013 - Paris - France
(2) Service de Neuroradiologie Diagnostique et Fonctionnelle - Pitié Salpêtrière - 75013 - Paris - France
(3) Service de Neurologie 1 - Pitié Salpêtrière - 75013 - Paris - France
Résumé
Introduction

L'hypertrophie de l'olive bulbaire (HOB) par atteinte du triangle de Mollaret est un piège diagnostique rare devant une lésion expansive bulbaire. Nous rapportons le cas d'un patient ayant développé une HOB post traumatique.

Observation
Un patient âgé de 28 ans, sans antécédent, subit une agression avec traumatisme crânien secondaire à un violent coup sur la nuque. Il présenta un syndrome cérébelleux cinétique de l'hémicorps gauche. Le scanner réalisé aux urgences retrouva un hématome du pédoncule cérébelleux supérieur gauche. Le patient récupéra progressivement. Trois mois après cet épisode, il consulta pour une majoration des troubles de l'équilibre, du tremblement de la main gauche et une gêne visuelle. L'imagerie cérébrale par résonance magnétique mis en évidence une lésion bulbaire droite exophytique en hypersignal (HS) FLAIR non rehaussée par le gadolinium, augmentant de volume sur les contrôles successifs. L'examen physique retrouva une ataxie cérébelleuse avec un tremblement de repos et d'attitude du membre supérieur gauche (« de Holmes ») ainsi qu'un myoclonus du voile du palais et oculaire. Le bilan réalisé, comprenant une biologie complète, une ponction lombaire, un examen du fond d'½il et à la lampe à fente, une biopsie de glande salivaire et un scanner corps entier, se révéla négatif. Le diagnostic retenu fut celui d'une HOB droite par atteinte du triangle de Guillain Mollaret (TGM) secondaire à un hématome pédonculaire cérébelleux gauche post traumatique.

Discussion

Le TGM est une boucle physiologique reliant le noyau rouge et l'olive bulbaire au noyau dentelé controlatéral. Toute lésion sur ce triangle, le plus souvent vasculaire, peut aboutir à une HOB se traduisant typiquement par une triade associant tremblement de Holmes, myoclonus palatin et oculaire. L'HOB apparait en moyenne 1 mois après l'événement initial en HS T2 non rehaussé, de taille maximale à 8 mois et ne régresse qu'après plusieurs années.

Conclusion

Toute lésion expansive bulbaire doit faire rechercher une étiologie tumorale, inflammatoire ou infectieuse. L' HOB secondaire à une atteinte du triangle de Guillain Mollaret est un piège diagnostique à connaître.

Informations complémentaires


Mots Clés

Myoclonus palatin
Hypertrophie olivaire
Tumeur bulbaire
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg