Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Troubles psycho-comportementaux dans la maladie d'Alzheimer familiale : A propos de 430 cas
Leila SELLAMI (1), Amina NASRI (1), Mouna BEN DJEBARA (1), Ines BELHOUANE (1), Imen KACEM (1), Amina GARGOURI-BERRECHID (1), Riadh GOUIDER (1)
(1) Service de Neurologie, Ur 12Sp21 - Hôpital Razi - 2010 - Tunis - Tunisie
Résumé
Introduction

Les signes psycho-comportementaux (SPC) constituent une plainte fréquente au cours de la maladie d'Alzheimer familiale (MAf). Ils impactent négativement la qualité de vie des patients et de leurs familles.

Objectifs

Décrire les caractéristiques des SPC retrouvés dans la MAf, comparer leur fréquence en fonction de la forme génétique, et étudier leurs corrélations au déficit cognitif.

Méthodes

Il s'agit d'une étude descriptive rétrospective réalisée au service de neurologie du CHU Razi en Tunisie entre 2002 et 2014, incluant des patients présentant une MAf définie selon les recommandations de l'«American College of Medical Genetics and the National Society of Genetic Counselors 2011».Tous les patients ont bénéficié d'une évaluation clinique et psychométrique incluant notamment un «Neuro-psychiatric inventory » (NPI).

Résultats

430 patients ont été inclus. 73 % avaient une MA à hérédité complexe, 16% des MA-AD et 11% des MA-AR. Les SPC étaient plus fréquents au stade sévère (p<0.05) et dans la MA-AR (p=0.027). Les troubles du comportement étaient retrouvés dans 70.4% des cas, dominés par l'agressivité (51.7%) et le comportement moteur aberrant (50.3%). Les troubles de l'humeur étaient retrouvés dans 74.8% des cas, dominés par l'irritabilité (61.8%) et la dépression (60.6%).

Discussion

Les troubles psychotiques et la dépression étaient les plus fréquents dans notre étude. Les troubles psychotiques étaient essentiellement retrouvés dans les MA-AR contrairement aux données antérieures où ils étaient particulièrement notés dans la MA-AD (PSEN1). Les SPC étaient corrélés au degré du déficit cognitif comme décrit précédemment.

Conclusion

Les SPC sont fréquents dans la MAf, corrélés au degré du déficit cognitif dans notre série.La prévalence élevée des troubles psychotiques dans les formes AR pourrait être sous-tendue par un déterminisme génétique particulier

Informations complémentaires


Mots Clés

Démence
Maladie d'alzheimer familiale
Troubles psychocomportementaux
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg