Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

L'UNV de Brazzaville et l'accessibilité aux fibrinolytiques en Afrique subsaharienne: Un appel urgent
Paul Macaire OSSOU-NGUIET (1), Edgard MATALI (1), Bertrand Fikahem ELLENGA-MBOLLA (2), Gilbert Fabrice OTIOBANDA (3), Franck Ladys BANZOUZI (1), Dominique NGUIEGNA (1), Bébène BANDZOUZI-NDAMBA (1)
(1) Neurologie - CHU de Brazzaville - Brazzaville - Congo
(2) Cardiologie - CHU de Brazzaville - Brazzaville - Congo
(3) Réanimation Polyvalente - CHU de Brazzaville - Brazzaville - Congo
Résumé
Introduction

L'Unité neurovasculaire du CHU de Brazzaville est la première en Afrique centrale. Le bilan des 9 premiers mois a montré une réduction de la mortalité intra-hospitalière de 30%. Mais aucun patient n'a été fibrinolysé.

Objectifs

Le but de notre travail est d'estimer la perte de chance des patients éligibles à la fibrinolyse, mais non fibrinolysés du fait de l'inaccessibilité aux thrombolytiques du fait du coût élevé.

Méthodes

Il s'agit d'une étude transversale, réalisée dans l'unité des soins intensifs neurovasculaires (USINV) du CHU de Brazzaville du 01 janvier au 30 septembre 2014. Notre unité a 11 lits de soins intensifs tous scopés. Tous les patients admis pour AVC confirmé à l'imagerie cérébrale ont été inclus. Les variables de l'étude ont été l'âge, le sexe, l'éligibilité à la fribrinolyse, le score NIHSS à l'admission, le score NIHSS à J7 et la mortalité. Les cas d'AIT et d'infarctus malin ont exclus.

Résultats

Deux cent treize patients ont été hospitalisés en USINV dont 118(55,4%) avaient des AVC hémorragiques et 95(44,6%) d'ischémiques. L'âge moyen était de 54±16 ans. Parmi les 95 patients admis pour AVC ischémique, 26 (27,4%) étaient admis dans les 4h30 et étaient éligibles à la thrombolyse. Le score NIHSS moyen à l'admission de ces patients était de 16±7 (extrêmes 4 et 22). Tous ces patients ont bénéficié d'une surveillance scopée et d'antithrombotiques. Le score NIHSS était de 15±7 à J7 et la mortalité de 8,4% (n=8).

Discussion

La fibrinolyse demeure le traitement le plus efficace à la phase aiguë des infarctus cérébraux. L'organisation des soins en unité neurovasculaire et la formation du personnel sont des préalables indispensables. A Brazzaville, les résultats liés à l'effet propre de l'USINV sur la mortalité des AVC est superposable à ceux des pays occidentaux. Le coût élevé de la rt-PA rend ce traitement hors de la porté des patients et absent à la pharmacie.

Conclusion

L'accessibilité à la fibrinolyse dans une UNV est indispensable. L'action conjuguée des deux moyens thérapeutiques n'est plus à démontrer sur mortalité et le handicap des patients. L'UNV de Brazzaville lance un appel urgent.

Informations complémentaires
Notre UNV veut être la 1ère à pratiquer la fibrinolyse en Afrique Francophone.

Mots Clés

Brazzaville
Unité neuro-vasculaire
Thrombolyse
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg