Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

États confusionnels au Burkina Faso : aspects cliniques et étiologiques.
Christian NAPON (1), Mamadou GOH (1), Anselme DABILGOU (1), Privat GOUMBRI (2), Jean-Gabriel OUANGO (2), Jean KABORÉ (1)
(1) Neurologie - CHU Yalgado Ouédraogo - 7022 - Ouagadougou - Burkina Faso
(2) Psychiatrie - CHU Yalgado Ouédraogo - 7022 - Ouagadougou - Burkina Faso
Résumé
Introduction

La confusion mentale est une perturbation de la conscience accompagnée de modifications cognitives, qui ne peut pas s'expliquer par une démence préexistante ou en évolution.

Objectifs

Notre étude avait pour objectif de décrire les manifestations cliniques et d'identifier les étiologies des états confusionnels rencontrés aux urgences médicales du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo.

Méthodes

Il s'agissait d'une étude transversale de 4 mois. Elle a concerné les patients ayant présenté un syndrome confusionnel, tel que défini selon les critères du DSM-IV, dont l'âge était supérieur ou égal à 15 ans. L'entretien était réalisé au chevet du patient et complété par un examen physique et des examens complémentaires. Les données ont été recueillies sur une fiche de collecte élaborée à cet effet et ont été analysées à l'aide du logiciel statistique Epi-Info dans sa version 3.5.1.



Résultats

Sur 1342 patients hospitalisés, 75 patients présentaient un état confusionnel soit 5,5 % des cas. L'âge moyen était de 56,4 ans et le sex ratio de 1,4. Les signes généraux étaient dominés par le mauvais état général (98,7%) et la fièvre (41,3 %). Une agitation psychomotrice était notée dans 30,7 % des cas, un délire non systématisé dans 44 % des cas et un état d'onirisme dans 26,7 % des cas. Le paludisme et les affections liées au VIH constituaient les principales étiologies, suivies par l'insuffisance rénale chronique.

Discussion

En Afrique tropicale les états confusionnels sont l'apanage de l'adulte de la cinquantaine. La principale spécificité a concerné la répartition des étiologies retrouvées. La prépondérance des causes infectieuses et parasitaires s'explique par la localisation tropicale du Burkina Faso où l'infection à VIH et le paludisme, quoique en régression au plan épidémiologique, constituent encore une pandémie faisant toute la particularité de notre étude.

Conclusion

Devant tout syndrome confusionnel en Afrique subsaharienne, il conviendrait dans l'enquête étiologique, de rechercher Plasmodium falciparum et de réaliser, de façon systématique, la sérologie du VIH.


Informations complémentaires


Mots Clés

Confusion mentale
Paludisme
Sida
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg