Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Accident vasculaire cérébral ischémique compliquant une envinemation vipérine par Cerastes cerastes
Fatima IMOUNAN (1), Mohammed Mamoun CHEIKH SAAD BOUH (2), Abdelkader EL ALAOUI (3)
(1) Médecine - Hopital Provincial Moulay Ali Cherif - 52000 - Errachidia - Maroc
(2) Réanimation - Hopital Provincial Moulay Ali Cherif - 52000 - Errachidia - Maroc
(3) Radiologie - Hopital Provincial Moulay Ali Cherif - 52000 - Errachidia - Maroc
Résumé
Introduction

L'envenimation vipérine est une urgence thérapeutique. Un accident vasculaire cérébral ischémique en est une complication exceptionnelle, de mécanisme physiopathologique multifactoriel et pouvant engager le pronostic vital.

Observation
Nous rapportons le cas d'une patiente âgée de 16 ans, sans antécédents pathologiques admise à l'hôpital 5 heures après une morsure de vipère (Cerastes cerastes) au niveau de la main gauche. L'examen trouvait une patiente consciente, stable sur le plan hémodynamique avec un syndrome de loges aux extrémités de l'avant bras gauche ayant bénéficié d'une aponévrectomie de décharge. Le tableau clinique s'est compliqué 48 heures après d'une cécité bilatérale ; d'un ¼dème aigu pulmonaire lésionnel et d'une hémiplégie gauche. Le bilan biologique a objectivé une coagulopathie intra vasculaire disséminée. La Tomodensitométrie cérébrale a montré un accident vasculaire cérébral ischémique pariétal droit avec infarcissement hémorragique et un accident vasculaire cérébral ischémique occipital gauche. L'exploration cardiaque était normale. La patiente a été intubée ventilée et a bénéficie de l'administration de sérum antivenimeux et d'une transfusion de 5 culots globulaires et 6 plasmas frais congelés et a été mise sous diurétiques, antibiothérapie, antiagrégants plaquettaires et rééducation motrice. L'évolution à 3 mois a été marquée par la disparition des troubles visuels, l'amélioration de l'hémiparésie gauche et la normalisation de bilan biologique.

Discussion

Cerastes cerastes fait partie des vipères qui provoquent des syndromes hémorragiques.Les complications systémiques s'expliquent par la richesse du venin en enzymes procoagulantes qui ciblent principalement le processus hémostatique.L'association de la coagulation intravasculaire disséminée avec la vascularite toxique et l'atteinte endothéliale pourrait expliquer la survenue de l'accident vasculaire ischémique.

Conclusion

La survenue de signes neurologiques après envenimation nécessite une surveillance en réanimation.L'immunothérapie spécifique,seule arme efficace face aux enzymes du venin,doit faire partie de médicaments d'urgence nécessaires

Informations complémentaires


Mots Clés

Cerastes cerastes
Accident vasculaire cérébral ischémique (avci)
Sérum antivenimeux
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg