Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

La Neurobrucellose pathologie curable à ne pas méconnaitre : A propos de 3 cas
Siham BOUCHAL (1), Hanan RAZZOUKI (1), Lamiae RACHDI (1), Aouatef MIDAOUI (1), Ouafe MESSOUAK (1), Mouhamed Faouzi BELAHSEN (2)
(1) Neurologie - CHU Hassan II - 30000 - Fes - Maroc
(2) Neurologie - CHU Hassan II - - 30000 - Fes - Maroc
Résumé
Introduction

La neurobrucellose est une infection fréquente dans le bassin méditerranéen mais elle est sous diagnostiquée à cause de son polymorphisme clinique. Son principal diagnostic différentiel dans notre contexte est la tuberculose

Observation
Il s'agit de 3 patients du sexe masculin qui étaient hospitalisés dans le service de Neurologie de 2010 au 2014, dont l'âge moyen était de 50 ans. Deux patients avaient une profession à risque et le 3ème consommait le lait de chèvre. Leurs tableaux neurologiques étaient polymorphes : un syndrome confusionnel fébrile, une méningo-encéphalomyélite avec syndrome démentiel, et d'accident ischémique transitoire à répétitions avec une surdité profonde. L'IRM du système nerveux central était pathologique chez les 3 patients en montrant un aspect de granulome chez le premier, un aspect de ventriculite chez le second, une prise de contraste méningée avec une leucoencphalopathie diffuse chez le 3ème. L'étude du LCR chez tous les patients a révélé une méningite lymphocytaire avec une hyperproteinorachie et hypoglycorachie. La sérologie de Wright était positive chez 2 patients. On a complété par la réaction de fixation du complément dans le sang et dans le LCR chez le 3ème qui a confirmé le diagnostic de brucellose.
Tous les patients avaient une amélioration spectaculaire sous l'association quinolone et cycline durant 6 à 9 mois.


Discussion

Les tableaux cliniques neurologiques de la brucellose sont très variés en rapport avec une atteinte méningée, parenchymateuse, vasculaire ou une atteinte. Son diagnostic repose sur un faisceau d'arguments épidémiologiques, cliniques, radiologiques et biologiques. La négativité de la sérologie de Wright n'élimine pas le diagnostic.

Conclusion

Devant le polymorphisme clinique de la neurobrucellsoe, il faut savoir l'évoquer afin de demander les examens complémentaires appropriés permettant d'affirmer ce diagnostic. Son pronostic dépend de la précocité du traitement.

Informations complémentaires


Mots Clés

Neurobrucellose
Tuberculose
Sérologie de wright
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg