Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Apport du séquençage à haut débit d'un panel de gènes dans le diagnostic des myopathies distales
Amandine SEVY (1), Emmanuelle SALORT CAMAPANA (1), Svetlana GOROKHOVA (2), Shahram ATTARIAN (1), Marc BARTOLI (2), Martin KRAHN (2), Jean POUGET (1)
(1) Centre de Référence des Maladies Neuromusculaires et de la Sla - Hôpital de la Timone - Marseille - France
(2) Inserm, Gmgf, Umr_S 910, 13385 - Aix Marseille Université - 13385 - Marseille - France
Résumé
Introduction

Les myopathies distales (MD) sont définies par une faiblesse des extrémités (mains et/ou pieds) avec la preuve histologique d'une atteinte musculaire.

Objectifs

Evaluer l'intérêt du séquençage à haut débit d'un panel de gènes dans l'amélioration du rendement diagnostique de notre cohorte marseillaise de MD.

Méthodes

L'ensemble de la cohorte comportait 37 cas index (CI). Nous avions pu obtenir au préalable un diagnostic moléculaire pour 20 CI par séquençage Sanger ciblé. Nous avons réalisé le séquençage d'un panel de 298 gènes impliqués dans les maladies neuromusculaires : sa validité a été contrôlée sur six témoins positifs puis les 17 CI sans diagnostic moléculaire ont été testés. Une équipe multidisciplinaire a classé les patients selon quatre degrés de certitude diagnostique.

Résultats

Dans le groupe témoin, sept mutations sur les huit préalablement diagnostiquées ont été retrouvées. Dans le groupe test, nous avons obtenu un rendement diagnostique de 47%, avec une détermination moléculaire pour huit CI parmi les 17 testés. Le diagnostic était certain pour deux patients ayant des mutations dans CAPN3 et TTN et probable pour six CI avec des mutations dans DYSF, KLHL9, AARS, KBTBD13, TTN et CAV3.

Discussion

Le séquençage de nouvelle génération a permis une amélioration du rendement diagnostique de 12% dans notre cohorte de myopathies distales. Une seule mutation connue a été identifiée pour un patient dans le gène TTN. Tous les autres patients étaient porteurs de nombreux variants non rapportés. La corrélation entre le génotype et le phénotype a été évaluée pour chacun par une équipe multidisciplianire spécialisée dans le domaine neuromusculaire.

Conclusion

Ce travail souligne l'apport diagnostic des techniques de séquençage à haut débit sur une cohorte préalablement diagnostiquée. L'expertise clinique demeure un élément primordial dans l'ère de la médecine moléculaire.

Informations complémentaires


Mots Clés

Myopathies distales
Panel de gènes
Séquençage haut débit
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg