Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Accidents vasculaires cérébraux ischémiques de l'enfant à Dakar
Moustapha NDIAYE (1), Adjaratou Dieynaba SOW (1), Anna Modj BASSE (1), Marème Soda SÈNE (1), Ngor Side DIAGNE (1), Amadou GALLO (1), Mouhamadou MANSOUR (1)
(1) Neurologie - CHU Fann - 5035 - Dakar - Sénégal
Résumé
Introduction

Les publications sur les accidents vasculaires cérébraux ischémiques (AVCI) de l'enfant sont rares en Afrique.

Objectifs

L'objectif de ce travail était d'étudier les aspects cliniques, paracliniques et évolutifs des accidents vasculaires cérébraux ischémiques dans une cohorte d'enfants sénégalais.

Méthodes

Il s'agit d'une étude multicentrique dans les services de Pédiatrie des centres hospitalo-universitaires de Dakar. Nous avons étudié rétrospectivement les dossiers des enfants âgés de moins de 16 ans hospitalisés pour accident vasculaire cérébral ischémique (AVCI) entre Juillet 2003 et juillet 2014. Nous avons colligé tous les aspects cliniques, paracliniques et évolutifs. Les dossiers incomplets ont été exclus

Résultats

73 enfants colligés avec un âge moyen de survenue de l'AVCI de 6,91 ans. Le début de la symptomatologie était aigu et les signes cliniques étaient dominés par l'hémiplégie (84,3%), les crises partielles motrices (27,1%), l'aphasie, les céphalées et vomissements. L'ischémie concernait principalement l'artère cérébrale moyenne (79,7%) et les principaux facteurs étiologiques étaient la drépanocytose, l'anémie et les cardiopathies emboligènes. 4 patients étaient décédés en phase aigue et les autres avaient des séquelles.

Discussion

Les principaux facteurs de risque incriminés dans les ischémies cérébrales sont la drépanocytose SS, l'anémie, les pathologies cardiaques et les infections du système nerveux central. La prévalence de ces facteurs étiologiques s'explique par leur caractère endémique en Afrique même si les données de la littérature tendent à montrer des résultats similaires dans d'autres continents.

Conclusion

Un suivi précoce et multidisciplinaire des drépanocytaires, des anémies et la prévention des cardiopathies rhumatismales contribueraient à réduire considérablement l'incidence des accidents vasculaires cérébraux de l'enfant

Informations complémentaires


Mots Clés

Accident vasculaire cérébral
Enfant
Sénégal
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg