Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Transformation hémorragique après thrombolyse intra-veineuse: un impact sur le devenir fonctionnel.
Mariam ANNAN (1), Karl MONDON (2), Maëlle DEJOBERT (3), Marie GAUDRON (1), Bertrand DE TOFFOL (1), Jean-Philippe COTTIER (3), Séverine DEBIAIS (1)
(1) Neurologie - Chru Bretonneau - Tours - France
(2) Gériatrie - Chru Bretonneau - Tours - France
(3) Radiologie - Chru Bretonneau - Tours - France
Résumé
Introduction

La transformation hémorragique(TH) est une complication majeure de la thrombolyse dans l'infarctus cérébral(IC). Dans les études, elle est principalement prise en compte lorsqu'elle est accompagnée d'une aggravation clinique.

Objectifs

Étudier le lien entre la présence d'une TH symptomatique ou non, évalué sur une séquence de susceptibilité magnétique (SWI) à 7+/- 3 jours d'un IC thrombolysé, et le devenir fonctionnel (patient dépendant) à 3 mois.

Méthodes

Cette étude prospective a été menée entre juin 2012 et juin 2013 dans l'UNV du CHRU de Tours. Tous les patients traités par thrombolyse IV pour IC étaient inclus. Les TH étaient évaluées selon la classification ECASS sur la séquence SWI d'une IRM 3T réalisée 7+/-3 jours après thrombolyse. Elles étaient considérées symptomatiques si elles s'accompagnaient d'une élévation de 4 points ou plus du score NIHSS. Le devenir était évalué par le score de Rankin modifié (mRS) à 3 mois (dépendance définie par mRS >ou= 3.

Résultats

Sur 91 patients thrombolysés sur une période de 1 an, 50 ont présenté une transformation hémorragique à 7 jours sur la séquence SWI, dont 8 étaient symptomatiques. La présence d'une dépendance était constatée chez 34 d'entre eux ( 68%). Parmi les patients n'ayant pas eu de TH, 31% avaient un mRS >ou= à 3. Cette différence est significative (p=0,001). La présence d'une TH symptomatique ou non était significativement associée à la présence d'une dépendance à 3 mois avec un OR=4,6 (1,9-11,4).

Discussion

La majeure partie des études utilise le critère symptomatique pour prendre en compte les TH, leur aspect délétère étant bien connu. IL existe très peu de données dans la TH tout type. Une étude parue dans Neurology (Park et al. 2012) montre un risque de mauvaise évolution multiplié par 2 chez ces patients. Dans notre étude, l'utilisation de la séquence SWI augmente la détection des TH de petites tailles, avec des résultats concordants.

Conclusion

L'impact de la TH même non symptomatique sur le pronostic fonctionnel à long terme est à prendre en compte. De tels résultats sont à implémenter, la définition actuelle de la TH "symptomatique" pourrait s'en trouver impactée.

Informations complémentaires


Mots Clés

Thrombolyse
Transformation hémorragique
Pronostic
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg