Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Influence des facteurs sociogéographiques et des pratiques médicales sur la survie des patients suivis dans un centre SLA. Etude rétrospective de 203 patients.
Sylvie LAVERNHE (1), Jean-Christophe ANTOINE (1), Isabelle COURT-FORTUNE (2), Nathalie DIMIER (1), Frédéric COSTES (2), Jean-Philippe CAMDESSANCHÉ (1)
(1) Centre Sla - CHU Saint Etienne - 42270 - Saint Priest en Jarez - France
(2) Pneumologie - CHU Saint Etienne - 42270 - Saint Priest en Jarez - France
Résumé
Introduction

La prise en charge de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) repose essentiellement sur la compensation du handicap moteur, de la dénutrition et de l'insuffisance respiratoire.

Objectifs

Depuis 2003, elle est coordonnée par des centres spécialisés suivant les recommandations internationales et implique de nombreux acteurs. Tous ces acteurs contribuent à la survie. Leur poids respectif n'a été que peu étudié.

Méthodes

A partir du registre du centre SLA de Saint-Etienne, nous avons analysé ces facteurs (acteurs de proximité médicaux, paramédicaux, sociaux ainsi que l'entourage familial du patient) et nos pratiques, chez 203 patients, suivis en équipe pluridisciplinaire sur la période 2003-2011 et pour lesquels nous disposions de données complètes. La survie a été étudiée par méthode de Kaplan Meyer et modèle de Cox et les pratiques par régression logistique.

Résultats

La médiane de survie était de 28,9 mois. Elle était influencée par des facteurs propres à la maladie (âge, siège de l'atteinte initiale, capacité vitale forcée initiale et évolutivité). La taille de la commune et le département de résidence n'influençaient pas la survie contrairement au lieu de résidence (domicile-institution), l'entourage familial et l'organisation des soins à domicile. Concernant les pratiques de soin, la gastrostomie n'améliorait pas la survie contrairement à la ventilation non invasive (VNI).

Discussion

Parmi les patients relevant, selon les recommandations, d'une gastrostomie ou d'une VNI, la réalisation de l'intervention thérapeutique a été influencée par l'évolutivité de la maladie, un suivi prolongé du patient et des facteurs liés au cadre de vie. L'organisation en réseau des soins jouent positivement sur la survie. Cette étude montre une homogénéité territoriale de la prise en charge des patients dans le bassin d'attraction du centre SLA

Conclusion

L'étude souligne le rôle des facteurs de proximité entourant le patient, tant dans la survie, que dans les décisions thérapeutiques prises par le centre SLA.

Informations complémentaires



Mots Clés

Sclérose latérale amyotrophique (sla)
Sociogéographiques
Pratiques
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg