Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Cardiomyopathie de Takotsubo secondaire à des évènements cérébraux aigus
Christelle BLANC (1), Marianne ZELLER (2), Yves COTTIN (3), Yannick BEJOT (1), Benoit DAUBAIL (1), Anne-Laure VIALATTE (1), Maurice GIROUD (1)
(1) Eurologie - CHU de Dijon - - 21000 - Dijon - France
(2) Université de Bourgogne - Laboratoire de Physiopathologie et Pharmacologie Cardiométaboliques, Inserm U866 - 21000 - Dijon - France
(3) Cardiologie - CHU de Dijon - 21000 - Dijon - France
Résumé
Introduction

La cardiomyopathie de Takotsubo est caractérisée par une dysfonction ventriculaire apicale transitoire typiquement induite par un stress. Les évènements neurologiques aigus comme les infarctus cérébraux (IC) ou les crises épileptiques (CE) peuvent être associés avec un relargage massif de catécholamines.

Objectifs

Notre objectif était d’identifier les caractéristiques et l’évolution des patients ayant présenté un syndrome de Takotsubo compliquant un IC ou une CE.

Méthodes

Entre 2008 et 2013, 87 patients furent admis dans notre unité de soins intensifs pour une suspicion de syndrome de Takotsubo. Parmi eux, 6 ont présentés un IC ou une CE dans les deux jours précédents. Le syndrome de Takotsubo fut diagnostiqué à partir des données d’IRM myocardique, de l’électrocardiogramme, de l’échographie cardiaque, des données biologiques et de la coronarographie.

Résultats

Cinq femmes et un homme furent inclus. L’âge moyen était de 63,7 ± 20.1 ans (44-84). Cinq d’entre eux (67%) présentèrent précédemment un IC et deux (33%) eurent une CE. La lésion cérébrale responsable suspectée fut le cortex insulaire pour quatre patients, et la fosse cérébrale postérieure pour deux patients. Les principaux symptômes neurologiques étaient l’hémiparésie, l’aphasie et des signes cérébelleux. Les anomalies ECG incluant un sus décalage ST (33%), ou des ondes T négatives (50%) apparurent entre quelques heures et 48 heures après le début des signes neurologiques. Le pic de troponine fut de 1,8 (0,79-14,11) µg/L. L’échographie cardiaque révéla une altération transitoire de la fraction d’éjection ventriculaire gauche (46 ± 12%) avec une hypokinésie apicale. Deux patients (33%) présentèrent une insuffisance cardiaque aiguë. La coronarographie réalisée chez tous les patients confirma l’absence de sténose coronaire significative.

Conclusion

La cardiomyopathie de Takotsubo peut survenir dans les premières heures suivant un évènement cérébral aiguë en particulier chez les femmes avec des lésions cérébrales insulaires ou de la fosse postérieure.



Mots Clés

Insular cortex
Takotsubo cardiomyopathy
Posterior fossa.
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg