Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Les neuropathies optiques : Etude de 100 cas tunisiens
Olfa HDIJI (1), Imen BOUCHHIMA (1), Mouna BELLAAJ (2), Salma GARGOURI (2), Mariem DAMAK (1), Chokri MHIRI (1), Jamel FKI (2)
(1) Service de Neurologie - CHU Habib Bourguiba - 33604 - Sfax - Tunisie
(2) Service d'Ophtalmologie - CHU Habib Bourguiba - 33604 - Sfax - Tunisie
Résumé
Introduction

Les Neuropathies optiques (NO) sont secondaire à l'atteinte du nerf optique quelque soit son mécanisme. Leur diagnostic est essentiellement clinique. Le pronostic visuel dépend des étiologies qui sont très variées.

Objectifs

-Dégager les particularités épidémiologiques, topographiques et cliniques des NO,
-Préciser les différentes causes de NO,
-Préciser le profil évolutif sous traitement.


Méthodes

Il s'agit d'une étude descriptive portant sur 100 patients suivis pour NO dans les services de neurologie ou d'ophtalmologie du CHU Habib Bourguiba de Sfax, Tunisie.Nous précisions les données épidémiologiques, les signes fonctionnels, l'examen neurologique etophtalmologique.Nous avons noté les résultats des potentiels évoqués visuels (PEV),du champ visuel(CV)et des autres examens complémentaires (IRM cérébrale, ponction lombaire, biopsie musculaire,…) qui étaient demandés selon l'orientation étiologique de la NO.

Résultats

L'âge moyen était 33,6 ans avec sex-ratio de 0,42. La douleur oculaire était notée chez 7 patients. Les formes antérieures et bilatérales étaient dominantes. Le CV montrait souvent un scotome central. Un ½dème papillaire bilatéral était noté dans 43%. La NO était démyélinisante dans 39%. L'HTIC et les maladies inflammatoires étaient les causes les plus fréquentes, mais 11% des NO restaient sans étiologie. L'évolution sous traitement était favorable dans l'ensemble avec récidive dans 28%.

Discussion

Le diagnostic de NO est surtout clinique (baisse de l'acuité visuelle, altération de vision des couleurs et du CV). Les PEVs précisent son mécanisme. L'examen ophtalmologique surtout le fond d'½il permet de distinguer NO antérieure et rétrobulbaire. Le nerf optique est affecté par un processus inflammatoire, ischémique, compressif, infiltratif, héréditaire, toxique ou de stase et dont le pronostic et le traitement sont différents.


Conclusion

La NO reste une pathologie grave, menaçant la vision.Le bilan étiologique doit être orienté par la clinique. Le traitement diffère selon l'étiologie, pouvant demander la collaboration de différentes disciplines.

Informations complémentaires


Mots Clés

Neuropathie optique
Hypertension intra-crânienne
Pathologies inflammatoires du système nerveux central
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg