Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Les hypersignaux de la substance blanche sont-ils liés à de l'½dème cérébral dans les maladies des petites artères cérébrales ?
Roxane PERES (1), Reynhold SCHMIDT (2), Stefan ROPELE (2), Marco DUERING (3), Martin DICHGANS (3), Hugues CHABRIAT (1), Eric JOUVENT (1)
(1) Inserm 1161 - Université Paris Diderot - 75010 - Paris - France
(2) Department Of Neurology - Medical University Of Graz - 8010 - Graz - Autriche
(3) Institute For Stroke And Dementia Research - Ludwig Maximilians University - 81377 - Munich - Allemagne
Résumé
Introduction

Des résultats récents issus de modèles animaux suggèrent que les hypersignaux de la substance blanche (HSB) pourraient être liés à de l'oedème dans les maladies des petites artères cérébrales (MAPC).

Objectifs

Traditionnellement, ces HSB sont associés à une perte tissulaire. Nous faisons l'hypothèse que, si les HSB sont liés à de l'oedème, le volume des HSB doit être positivement associé au volume cérébral global.

Méthodes

Nous avons étudié les IRM cérébrales de 302 sujets sains de la cohorte Austrian Stroke Prevention Study-Family. Nous avons utilisé des modèles de régression linéaire pour évaluer les relations entre le volume des HSB (HSBvol) et le volume cérébral global ainsi qu'entre HSBvol et la profondeur et l'ouverture des sillons corticaux après ajustement sur l'âge, le sexe, le volume de la cavité intracrânienne et la présence de lacunes. Tous les paramètres de morphologie cérébrale ont été obtenus à l'aide de méthodes validées.

Résultats

Nous avons observé une association significative et positive entre HSBvol et le volume cérébral global après ajustement sur l'âge, le sexe, le volume de la cavité intracrânienne et la présence de lacunes (bêta=0.74, s.e.=0.32, p=0.02), HSBvol était également associé positivement au volume de la substance blanche (bêta=0.47, s.e.=0.26, p=0.06). De plus, HSBvol était associé à des sillons significativement plus profonds après ajustement (bêta=1.43 10-5, s.e.=3.35 10-6, p<0.001).

Discussion

Dans une cohorte de sujets sains en population générale, plus les sujets ont des HSB, plus leur volume cérébral global et leur volume de substance blanche sont élevés, et plus leurs sillons corticaux sont profonds. Ces modifications sont l'inverses de celles observées lors du vieillissement cérébral.

Conclusion

Nos résultats sont compatibles avec l'hypothèse que certains HSB sont en rapport avec de l'oedème davantage qu'avec une perte tissulaire dans les MPAC de forme sporadique.

Informations complémentaires


Mots Clés

Hypersignaux de substance blanche
Maladie des petites artères cérébrales
Œdème cerebral
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg