Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Troubles neurologiques par carence en vitamine B12 : Etude rétrospective de 29 cas
Emna EL MABROUK (1), Hajer DERBALI (1), Malek MANSOUR (1), Mariem MESSELMENI (1), Jamel ZAOUALI (1), Ridha MRISSA (1)
(1) Service de Neurologie - Hôpital Militaire de Tunis - 1008 - Tunis - Tunisie
Résumé
Introduction

La carence en vitamine B12 est un problème de santé publique puisqu’elle a une prévalence de 20 %. Parmi ses étiologies, la maladie de Biermer représente 25 % des cas. La carence en vitamine B12 est habituellement révélée par les troubles digestifs et les anomalies hématologiques. Néanmoins, les formes isolées et les formes inaugurales de troubles neurologiques ne sont pas rares

Méthodes

Il s’agit d'une étude rétrospective incluant 29 patients dont 20 hommes et 10 femmes ayant des troubles neurologiques en rapport avec un déficit en vitamine B12. ces patients étaient colligés au sein du service de neurologie de l'hopital militaire de Tunis entre 2004 et 2014.

Résultats

Le diagnostic a été retenu devant un faisceau d’arguments cliniques, hématologiques, électrophysiologiques et radiologiques. Les signes neurologiques étaient représentés par une atteinte du système nerveux central (n=17) ou périphérique (n=12). Les signes neurologiques étaient révélatrice dans 10 cas. dix-neuf patients avaient une anémie macrocytaire. Les causes de la carence en vitamine B12 étaient une maladie de Biermer (n =20). La supplémentation vitaminique avait permis une amélioration clinique chez 15 patients.

Discussion

Les troubles neurologiques par carence en vitamine B12 sont polymorphes. L’atteinte neurologique peut être isolé et survenir en dehors de contexte hématologique. Les étiologies sont dominées par la maladie de Biermer et le syndrome de non-dissociation de la vitamine B12 chez les sujets âgés. L’IRM cérébro-médullaire prend de l’intérêt dans les présentations neurologiques pures sans anomalies hématologiques ou sans baisse de la vitamine B12 . Elle permet aussi devant un tableau de sclérose combinée de la moelle d’éliminer certains diagnostics différentiels à savoir la compression médullaire postérieur! e, la sclérose en plaques, l’accident ischémique de la moelle, la myélite aigue. Seul un traitement substitutif précoce garantie une récupération clinique totale

Conclusion

les carences vitaminiques, notamment en vitamine B 12, sont responsables de tableaux neurologiques variables. une telle carence est à rechercher vue la disponibilité du traitement et le bon pronostic.


Mots Clés

Vitamine b12
Carence vitaminique
Neurologique
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg