Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

sclérose en plaques et ophtalmoplégie horizontale bilatérale ( syndrome un + un ): A propos d'un cas
Rabah DRAI (1), Tayeb KAID (1), Mohamed AREZKI (1)
(1) Neurologie - CHU Blida - - 9000 - Blida - Algerie
Résumé
Introduction

les atteintes oculomotrices sont fréquentes au cours de la sclérose en plaques (SEP). L'ophtalmoplégie horizontale bilatérale complète est exceptionnelle. Nous rapportons un cas chez une femme suivie pour une SEP.

Observation
patiente âgée de 25ans, suivie pour SEP forme rémittente récurrente , ayant présenté le 04octobre 2014 un 4éme évènement démyélinisant caractérisé par la survenue d'une diplopie et d'une baisse de l'acuité visuelle installée sur vingt jours. L'examen neurologique a objectivé une paralysie de l'abduction et de l'adduction des globes oculaires aussi bien vers la droite que vers la gauche, le reflexe oculocéphalique était normal pour les mouvements verticaux alors qu'il était aboli pour les mouvements horizontaux, la convergence était normale ainsi que le reflexe photo moteur, il n'y avait pas de nystagmus. Le reste de l'examen montrait une discrète paralysie faciale à droite et un léger syndrome pyramidal se traduisant uniquement par une vivacité anormale des réflexes myotatiques aux membres inférieurs. Le bilan biologique dans le sang et dans le LCR n'avait montré aucune anomalies, il n'y avait pas de bandes oligoclonales à l'étude du LCR, l'étude immunologique sérique était également normale. L'IRM encéphalique du 19-11-2014, en séquence Flair, retrouvait de multiples hypersignaux au niveau des régions sus et sous tentorielles avec une lésion dans la partie médiane du tegmentum pontique à l'origine de la sémiologie oculomotrice.

Discussion

l'ophtlamoplégie horizontale bilatérale est exceptionnelle au cours de la SEP . Dans notre observation, l'absence des mouvements horizontaux du regard associée à une abolition du reflexe oculocéphalique , l'absence de nystagmus et la préservation de l'accommodation orientaient vers une lésion des deux noyaux abducens. Cette hypothèse est appuyée par l'hypersignal focal T2 flair retrouvé au niveau du tegmentum pontique

Conclusion

L'ophtalmoplégie horizontale bilatérale serait spécifique de la SEP. les noyaux abducens et le faisceau longitudinal médian pourraient être une cible du processus inflammatoire.

Informations complémentaires


Mots Clés

Sclérose en plaques
Ophtalmoplégie horizontale bilatérale
Nerf abducens
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg