Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Holoprosencéphalie et épilepsie partielle multifocale à révélation néonatale
Ines KAMMOUN (1), Hela ZOUARI (1), Leila TRIKI (1), Sleh REKIK (1), Nedia BEN HMIDA (2), Kaouthar MASMOUDI (1)
(1) Explorations Fonctionnelles - CHU Habib Bourguiba - 33604 - Sfax - Tunisie
(2) Néonatologie - CHU Hédi Chaker - 33604 - Sfax - Tunisie
Résumé
Introduction

L'holoprosencéphalie (HPE) est une malformation cérébrale congénitale complexe rare due à un défaut de clivage médian du prosencéphale. Fréquemment associée à une épilepsie, nous rapportons l'observation d'un nouveau-né.

Observation
Observation 1576/14 : Le nouveau né TM, né à terme (40SA3J) de parents consanguins issu d'une grossesse compliquée au troisième trimestre par une hypertension artérielle, présente une holoproencéphalie diagnostiquée en prénatal. A J7 de vie, apparition de phénomènes paroxystiques à type de clignement des yeux, mâchonnement et clonies des membres supérieurs. A l'examen, notion de souffrance foetale aigue avec un syndrome dysmorphique associant microcéphalie, exophtalmie, hypotélorisme et fente labio-palatine médiane. L'électroencéphalogramme (EEG) couplé à la vidéo a montré des crises épileptiques sérielles débutant par une décharge rythmique thêta puis alpha localisée en temporal droit ou gauche avant de se terminer ou de diffuser dans des territoires adjacents du même hémisphère ou au niveau de l'hémisphère controlatéral avec parfois le début d'une nouvelle décharge avant la fin de la première. Ces anomalies électriques étaient concomitantes à un plafonnement du regard, une déviation de la tête et une hypertonie en extension du membre inférieur controlatérale à la décharge, suivi d'un mâchonnement, boxing, hoquet et hypertonie asymétrique en extension des membres inférieurs et en flexion des membres supérieurs en fin de crise.

Discussion

L'HPE est fréquemment associée à une épilepsie grave. En période néonatale, la présentation clinique habituelle est sous forme de crises focales. Le pattern EEG critique de notre patient montre des décharges à début multifocal migrant d'un hémisphère à l'autre. Ceci sous-tenderait de possibles anomalies corticales multiples associées à des connections neuronales « inhabituelles » donnant cet aspect migrant à l'EEG.

Conclusion

Bienque l'association HPE et épilepsie soit fréquente, l'étude des caractéristiques électro-cliniques est peu documentée particulièrement en période néonatale. Nous rapportons des crises multifocales avec un caractère migrant à l'EEG.

Informations complémentaires
pas de financement

Mots Clés

Holoprosencéphalie
Electro-encéphalogramme
Néonatal
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg