Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Intérêt de la musicothérapie contrainte sur les paramètres de marche du Parkinsonien.
Pierre-Yves LIBOIS (1), Keevin FAGNARD (2), Patricia CONTRINO (1)
(1) Réadaptation - Ghdc - Faux - Charleroi - Belgique
(2) Haute Ecole Louvain - Helha - 6061 - Montignies Sur Sambre - Belgique
Résumé
Introduction

La maladie de Parkinson entraîne un ralentissement de la vitesse de marche associant une diminution de la longueur de pas et une augmentation de la cadence .

Objectifs

L'idée est de diminuer la cadence en utilisant un rythme musical contraint décroissant à vitesse de marche constante sur tapis roulant afin d'augmenter la longueur du pas et d'améliorer ainsi la marche parkinsonienne.

Méthodes

Six patients atteints de maladie de Parkinson de stade 2 ont bénéficié de douze séances de rééducation en musique ( le registre musical étant personnalisé). La mesure de leurs paramètres de marche spontanée et rapide a été réalisée par un Locomètre avant et après traitement. Durant la rééducation, la vitesse de marche est restée constante grâce à un tapis de marche; par contre, le rythme musical calqué sur la cadence de marche initiale était diminué de 2 battements /minute à chaque séance.

Résultats

En évaluation spontanée, la vitesse de marche avant et après rééducation est passée de 0,7 à 0,9 m/sec, la longueur du pas de 0,4 à 0,5 m, la cadence de 97,9 à 103,1 pas /min. En marche rapide, la vitesse avant et après rééducation est passée de 1,1 à 1,2 m/sec, la longueur du pas de de 0,5 à 0,6 m, la cadence de 113,9 à 124,3 pas /min. Bien que la tendance générale soit positive, aucun de ces résultats ne s'est montré statistiquement significatif.

Discussion

Plusieurs études ont montré l'effet positif d'un indiçage auditif sur les paramètre de marche avec un plus grand impact avec une musique appréciée qu'avec un rythme de type métronome. Nos résultats, de par le nombre faible de patients, ne nous permettent pas de confirmer que la rééducation par manipulation contrainte du rythme soit significativement utile. Qualitativement , les patients ont apprécié ce protocole personnalisé.

Conclusion

Bien que non démontrée statistiquement , cette étude préliminaire nous encourage, vu sa tendance positive, à poursuivre ce protocole utilisant le rythme d'une musique personnalisée pour moduler la marche des Parkinsoniens.

Informations complémentaires


Mots Clés

Marche
Parkinson (maladie de)
Musique
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg