Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Récidive précoce des dissections des artères cervicales. Fréquence et caractéristiques cliniques à partir d'une étude de 37 patients atteints de dissection artérielle des artères cervico-encéphaliques.
Geneviève FOURCADE (1), Mohamed CHBICHEB (1), Caroline LIONNET (2), Julie MAS (2), Diana RATIU (1), Hafida TOUZANI (1), Caroline ARQUIZAN (2)
(1) Neurologie - Centre Hospitalier - 11100 - Narbonne - France
(2) Unité Neurovasculaire - Centre Hospitalo Universitaire - 34000 - Montpellier - France
Résumé
Introduction

Les récidives de dissections des artères cervicales sont réputées rares. Le taux de récidive, estimé à 2% le premier mois, atteindrait 25% si l'on tient compte des dissections cliniquement asymptomatiques.

Objectifs

L'objectif de notre étude est d'analyser la fréquence et les caractéristiques cliniques des dissections cervicales multiples et récidivantes, en confrontant nos résultats aux données de la littérature.

Méthodes

Il s'agit d'une étude rétrospective portant sur 37 patients consécutifs atteints de dissection artérielle spontanée et symptomatique des axes cervico-encéphaliques, ayant bénéficié d'une IRM encéphalique et d'une angio-IRM cervicale à l'admission et d'un contrôle de l'imagerie encéphalique et artérielle durant l'hospitalisation et à 3 mois.

Résultats

Cette étude regroupe 20 hommes et 17 femmes, d'âge moyen de 49 ans, présentant un infarctus cérébral, un accident ischémique transitoire ou des signes locaux isolés chez respectivement 24, 4 et 9 patients. 9 patients (24,3%) avaient une dissection de plusieurs artères, 6 dès l'admission et 3 de manière consécutive dans les premières semaines. On notait une prédominance féminine, un âge moyen plus jeune, davantage d'expression ischémique et de récidive ischémique pour les dissections multiples.

Discussion

Les caractéristiques cliniques des patients de notre étude sont comparables aux données de la littérature. Les études prospectives suggèrent un risque de récidive précoce des dissections, souvent paucisymptomatique, plus élevé que dans cette étude, autour de 25%. Ce travail retrouvait davantage de complications ischémiques pour les dissections multiples et récidivantes, en adéquation avec les données de la littérature.

Conclusion

Le caractère non exceptionnel des récidives précoces de dissection, associées à un plus fort risque ischémique, doit conduire le praticien à une surveillance clinique accrue dans les premiers temps d'hospitalisation.

Informations complémentaires


Mots Clés

Recidivante
Dissection artérielle
Multiple
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg