Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Effet du fty720 (FINGOLIMOD) chez un nouveau modèle animal préclinique de polyradiculonévrite inflammatoire démyelinisante chronique (CIDP)
Susana BRUN (1), Laurent KREMER (2), Elisabeth TRIFILIEFF (1), Jérôme DE SEZE (2)
(1) Biopathologie de la Myéline, Neuroprotection et Stratégies Thérapeutiques - Inserm U1119 / Université de Strasbourg - 67085 - Strasbourg - France
(2) Service de Neurologie - Hôpital de Hautepierre / Inserm U1119 - 67200 - Strasbourg - France
Résumé
Introduction

La polyradiculonévrite chronique (CIDP) est une pathologie inflammatoire autoimmune démyélinisante du système nerveux périphérique (SNP) et dont les ressources thérapeutiques sont actuellement limitées.

Objectifs

Étudier l'effet du FTY720 (fingolimod) sur un nouveau modèle animal de CIDP (EAN-chronique) que nous avons obtenu chez des rats Lewis par immunisation active avec le peptide P0(180-199) S-palmitoylé (S-palm P0(180-199)).

Méthodes

Des rats Lewis immunisés avec le peptide S-palm P0(180-199) ont été traités avec le FTY720 par injection intrapéritonéale journalière (1mg/kg) dès le début de l'apparition des signes cliniques et pendant 17 jours. Une évaluation clinique quotidienne a été faite pendant 60 jours. Nous avons étudié à 18, 33 et 60 jours post-immunisation (jpi) le taux d'IL-17 dans le sérum (ELISA). Une analyse immunohistochimique du nerf sciatique et de la queue de cheval à 60 jpi a évalué la myéline, l'infiltration cellulaire et l'IL-17.

Résultats

Le traitement thérapeutique avec le FTY720 diminue la sévérité de la maladie et supprime la chronicité de l'EAN-chronique. L'efficacité du FTY720 a été associée à une restauration des fibres myélinisées et une réduction marquée du nombre de macrophages dans le nerf sciatique et des cellules IL-17+ dans la queue de cheval. Le traitement a également réduit de manière significative le taux sérique d'IL-17 tout au long de la maladie.

Discussion

Nous avons montré l'effet thérapeutique du FTY720 sur l'EAN-chronique, un nouveau modèle animal mimant la CIDP humaine. Nos résultats ont démontré que le FTY720 peut supprimer la chronicité de la maladie, inhiber l'inflammation dans le SNP et diminuer dans le sang le taux d'IL-17 (cytokine pro-inflammatoire). Nos observations sont en accord avec la possibilité que l'IL-17 pourrait jouer un rôle important dans la pathogenèse de l'EAN-chronique.

Conclusion

Ces données suggèrent un rôle thérapeutique potentiel du fingolimod sur la CIDP humaine et confirment l'intérêt de le tester dans cette pathologie. Le fingolimod est actuellement en cours d'évaluation dans l'étude FORCIDP.

Informations complémentaires
Nous remercions Novartis et l'AFM-Téléthon pour leur soutien financier.

Mots Clés

Immunohistochimie du nerf sciatique
Fingolimod
Modèle animal de cidp
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg