Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Pneumopathie grave avec méningoencéphalite compliquant une varicelle chez un sujet immunocompétent
Jawad OUMERZOUK (1), Ahmed BOURAZZA (1)
(1) Hopital Militaire d'Instruction Mohamed V - 10050 - Rabat - Maroc
Résumé
Introduction

Le principal intérêt de cette observation est la combinaison de trois localisations varicelleuses classiques mais rarement présentes ensembles : cutanée, pulmonaire et neurologique.

Observation
Nous rapportons l'observation clinique d'un patient de 51 ans, qui a présenté suite à une éruption cutanée maculo-papuleuse et prurigineuse généralisée, une dyspnée d'aggravation progressive, avec un syndrome confusionnel. L'examen neurologique a trouvé une raideur de la nuque, avec des réflexes ostéotendineux vifs au niveau de l'hémicorps droit. La TDM thoracique a objectivé un aspect en verre dépoli des 2 champs pulmonaires avec de multiples adénopathies médiastinales et un épanchement scissural et pleural liquidien bilatéral. L'IRM cérébrale a montré de multiples foyers en hypersignal T2, Flair et diffusion, en sus et sous-tentoriel. La polymérase chaine reaction (PCR) dans le sang et le LCR ont été positives pour le VZV. Le patient a reçu un traitement antiviral par aciclovir 10mg/kg toutes les 8 heures en intraveineux pendant 15 jours, et l'évolution a été marquée par la résolution totale des signes respiratoires et des troubles de la conscience, mais avec persistance d'une hémiparésie droite spastique.

Discussion

La plupart des complications neurologiques ont lieu en l'absence de signes cutanés, contrairement au cas présenté, et le spectre des complications neurologiques centrales potentielles est large. L'atteinte des vaisseaux cérébraux de petit calibre est responsable, par un mécanisme ischémique, d'une démyélinisation pouvant évoluer vers une nécrose irréversible

Conclusion

La précocité de l'instauration du traitement antiviral par aciclovir en intraveineux semble également être un facteur pronostique important, 10 jours paraissant suffisants en cas de pneumonie, mais 14 jours étant recommandés par certains auteurs en cas d'encéphalite.

Informations complémentaires


Mots Clés

Varicelle
Pneumonie
Méningite
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg