Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Intolérance au gluten associée à une sclérose en plaques: A propos de deux cas
Naouel MAKHLOUF (1), Ali KHERMACHE (1), Yamina SIFI (1), Mohamed Nour CHEHAD (1), Houda BOULALA (1), Soraya BELOUNNAR (1), Abdelmadjid HAMRI (1)
(1) Neurologie - CHU Dr.Benbadis - 25000 - Constantine - Algerie
Résumé
Introduction

L'association sclérose en plaques (SEP) et intolérance au gluten (IG) a rarement été décrite. Nous rapportons les observations de 2 cas associant ces deux pathologies dont le diagnostic a été fait concomitamment.

Observation
Nos patientes âgées respectivement de 22 et 39ans avaient dans leurs antécédents une anémie ferriprive et des épisodes diarrhéiques isolés.
La première patiente a consulté pour la première fois pour une faiblesse des 4 membres associée à une névrite optique rétrobulbaire droite et à des troubles de l'équilibre,alors que la 2ème a débuté son tableau clinique 10ans auparavant par des épisodes résolutifs de troubles de l'équilibre associés à une faiblesse des 4 membres,Dans les 2 cas l'examen neurologique a retrouvé une atteinte multifocale du système nerveux central.
L'IRM cérébro-médullaire a révélé dans les 2 cas de multiples lésions de démyélinisations supra et infra-tentorielle et médullaire en faveur de SEP.L'immunoélectrophorèse du LCR a montré une synthèse intrathécale des IgG chez la 1ère patiente.
Les anticorps anti-transglutaminases et anti-endomysium sont revenus positifs avec une atrophie villositaire à l'endoscopie digestive dans les 2 cas en faveur d'une maladie coeliaque.
Le diagnostic de SEP rémittente récurrente selon les critères de McDonald2010 associée à une IG a été retenu,Un traitement de fond à base d'interféron beta1b a été instauré associé à un régime sans gluten.
L'évolution est marquée par une stabilisation clinique pendant 2ans.

Discussion

L'IG peut se manifester par un tableau d'atteinte multifocale du système nerveux central qui reste différent sur le plan biologique, radiologique et évolutif de celui de la SEP.
En effet, chez nos deux patientes la synthèse intra-thécale des IgG, les critères IRM, et l'évolution rémittente récurrente ont permis de retenir le diagnostic d'une SEP, ainsi on a conclu à l'association des deux pathologies.

Conclusion

SEP et IG constitue une association rare à rechercher devant toute diarrhée chronique associée à un tableau neurologique multifocal récurrent,les mécanismes expliquant l'association ou le lien de causalité restent à élucider.

Informations complémentaires


Mots Clés

Sclérose en plaques
Maladie coeliaque
Intolérance au gluten
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg