Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Hypersignal médullaire en regard d'une hernie discale compressive : la chirurgie n'est pas toujours le traitement adapté !
Clothilde ISABEL (1), Fleur AUBART (2), Pauline DODET (1), Matthieu PEYRE (3), Damien GALANAUD (4), Catherine LUBETZKI (1), Elisabeth MAILLART (1)
(1) Fédération des Maladies de Système - Gh Pitié Salpétrière - 75013 - Paris - France
(2) Médecine Interne 2 - Gh Pitié Salpétrière - 75013 - Paris - France
(3) Neurochirurgie - Gh Pitié Salpétrière - 75013 - Paris - France
(4) Neuroradiologie - Gh Pitié Salpétrière - 75013 - Paris - France
Résumé
Introduction

Un syndrome médullaire conduit à la réalisation d'une IRM, qui peut montrer une pathologie rachidienne mécanique (hernie discale, HD). Cependant, une compression mécanique peut aussi révéler une pathologie inflammatoire.

Observation
Une femme de 48 ans, d'origine ivoirienne consulta pour une hémiparésie droite (respectant la face) évoluant depuis 2 mois. Une IRM médullaire cervicale sans injection révéla une HD C5-C6 compressive, associée à un hypersignal intra-médullaire étendu de C4 à C7, centré sur la hernie, avec augmentation du calibre de la moelle et prise de contraste en plage localisée à hauteur de C5-C6. La chirurgie de décompression fut différée car la patiente rapportait une toux sèche et une paralysie faciale périphérique (PFP) droite survenue 2 mois auparavant, résolutive spontanément. L'IRM cérébrale sans injection était normale. Les examens biologiques montraient des anomalies du bilan hépatique, une lymphopénie et une hypergammaglobulinémie polyclonale. Le lendemain de la consultation, la patiente présenta une PFP gauche complète, motivant la réalisation d'un scanner thoracique montrant des adénopathies médiastinales hilaires bilatérales. L'enzyme de conversion de l'angiotensine était à deux fois la normale. Une preuve histologique de sarcoïdose a été obtenue par la biopsie des adénopathies médiastinales montrant un granulome épithélioïde et gigantocellulaire sans nécrose caséeuse. Un traitement par corticothérapie intraveineuse a été rapidement débuté.

Discussion

Sur le groupe Pitié-Salpêtrière depuis 1998, 3 autres cas de sarcoïdose ont été révélés par un syndrome médullaire initialement rapporté à une HD cervicale compressive. L'hypersignal médullaire était de taille variable (1 à 5 segments vertébraux). L'atteinte médiastino-pulmonaire était asymptomatique. Une chirurgie décompressive a été réalisée avant le diagnostic de sarcoïdose chez 2 patients.

Conclusion

Une neuro-saroïdose peut être révélée par une myélite en regard d'une HD compressive. La présence de signes extra-neurologiques et d'atypies radiologiques doit faire évoquer le diagnostic de pathologie inflammatoire associée.

Informations complémentaires
Pas de financement reçu.

Mots Clés

Hernie discale
Sarcoïdose
Inflammation
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg