Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible : à propos d'un cas avec revue de la littérature
Ahmad ABUHASSAN (1), Zakaria SAIED (1), Leila REZGUI (1), Nabli FATMA (1), Samia BEN SASSI (1), Zouari MOURAD (2), Hentati FAYCAL (1)
(1) Service de Neurologie - Institut National de Neurologie - 1007 - Tunis - Tunisie
(2) Service de la Consultation Externe de Neurologie - Nstitut National de Neurologie - 1007 - Tunis - Tunisie
Résumé
Introduction

Le Syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible (PRES) est une entité clinico-radiologique rare. L'absence de signes cliniques spécifiques pourrait en rendre le diagnostic urgent parfois difficile.

Observation
Un homme de 46 ans aux antécédents de diabète insulinodependant et d' hypertension arterielle (HTA) ayant présenté de façon brutale une altération de l'état de conscience, des vomissements suivis d' une crise convulsive épileptique généralisée. L'examen neurologique n'a pas montré de signes de localisation. La pression artérielle a été à 190/100 mm Hg. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale a montré des hypersignaux en pondération T2 de siège occipital, cérébelleux et des thalamus .L'angio-IRM cérébrale a été sans anomalies.
Le bilan biologique a révélé une insuffisance rénale, une protéinurie de 24 heures à 24 g/l. L'échographie rénale a montré des signes de microangiopathie diabétique.
L'évolution clinique ultérieure sous traitement antihypertenseur et épileptique a été favorable :stabilisation des chiffres tensionnels et absence de récidive des crises. La présentation clinique suggestive, l'amélioration clinique après stabilisation des chiffres tensionnels et les anomalies radiologiques caractéristiques et leur amélioration à l'imagerie de contrôle ont été les éléments permettant de retenir le diagnostic dans notre cas.

Discussion

La présentation clinique du PRES est polymorphe. La localisation radiologique postérieure des lésions est évocatrice. La perte de l'autorégulation du débit sanguin cérébral est le mécanisme physiopathologique le plus incriminé. L'HTA est une des principales étiologies, souvent dans un contexte d'insuffisance rénale ce qui était le cas de notre patient. L'évolution clinique est le plus souvent favorable en traitant rapidement la cause sous jacente

Conclusion

le PRES est un diagnostic à évoquer devant une combinaison suggestive de signes cliniques sur un terrain particulier.Le diagnostic et la prise en charge rapides devront permettre d'éviter les lésions neurologiques définitives

Informations complémentaires


Mots Clés

Encéphalopathie
Épilepsie
Hypertension artérielle
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg