Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Epidémiologie et formes cliniques de la Sclérose Latérale Amyotrophique en Guadeloupe : un nouvel agrégat de syndrome Parkinsonien associé à la SLA ?
Annie LANNUZEL (1), Sylvie MÉCHARLES (1), Benoit TRESSIÈRES (2), Alice DEMOLY (1), Rabi ALHENDI (1), Marie-Ange HÉDREVILLE-TABLON (1), Cosmin ALECU (1)
(1) Service de Neurologie - Centre Hospitalier Universitaire de Pointe À Pitre - 97139 - Les Abymes - France
(2) Cic Ec Cie802 - Centre d'Investigation Clinique, Epidémiologie Clinique Antilles Guyane - 97139 - Les Abymes - France
Résumé
Introduction

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie du motoneurone. Son incidence varie à travers le monde. Elle est évaluée à 2.6 cas par an pour 100.000 habitants en Europe et est inconnue aux Antilles.

Objectifs

Les objectifs de notre étude était d'évaluer la fréquence de la SLA en Guadeloupe et d'en déterminer les aspects cliniques et évolutifs.

Méthodes

Notre étude observationnelle monocentrique a été menée de manière rétrospective sur 15 ans. Tous les dossiers des patients pris en charge pour une SLA en neurologie libérale et/ou en milieu hospitalier ont été analysés. L'âge et les signes de début de la maladie, l'exposition à des facteurs de risque, les données de l'examen clinique, les résultats des examens complémentaires ont été collectés. Les données ont été analysées à l'aide des tests de Mann-Whitney et du test de chi2 ou du test exact de Fisher.

Résultats

Soixante trois cas ont été retrouvés. L'incidence globale était donc estimée à 0,93/100.000 habitants/an. Une incidence 4,5 fois supérieure (3,73/100.000 habitants/an) était observée sur l'île de Marie-Galante. Le sex-ratio était de 1,42 et l'âge moyen d'apparition était de 58 ans. 89,3% des patients avaient des ancêtres afro-caribéens et 6.4% des antécédents familiaux de SLA. Dans 23,8% des cas la pathologie du motoneurone était associée à un syndrome parkinsonien.

Discussion

L'âge d'apparition de la SLA est plus précoce que dans les populations européennes. L'incidence de la SLA en Guadeloupe est comparable à celle de Cuba. La sur-incidence de SLA à Marie-Galante ainsi que la fréquence de l'association SLA/Parkinson, considérée comme exceptionnelle en dehors de certains isolats géographiques comme l'ile de Guam ou la péninsule de Kii au Japon, suggèrent l'implication de facteurs génétiques ou environnementaux.

Conclusion

Les particularités cliniques et épidémiologiques de la SLA aux Antilles Françaises font actuellement l'objet d'une étude prospective dont l'objectif est de confirmer ces résultats ainsi que les hypothèses étiologiques.

Informations complémentaires
Notre étude n'a bénéficié d'aucun financement particulier, public ou privé.

Mots Clés

Sclérose latérale amyotrophique (sla)
Épidémiologie
Guadeloupe
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg