Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Influence de la Fampridine sur la fatigue et la qualité de vie dans la sclérose en plaque
Lin LI (1), Damien CHEVANNE (1), Dominique DRESS (2), Christian CREVEUIL (3), Gilles DEFER (1), Nathalie DERACHE (1)
(1) Service de Neurologie Générale - CHU de Caen - 14033 - Caen - France
(2) Service de Neurologie - CH de Saint Lô - 50000 - Saint Lô - France
(3) Unité de Biostatistique et de Recherche Clinique - CHU de Caen - 14033 - Caen - France
Résumé
Introduction

La fampridine est un traitement visant à améliorer la marche dans la sclérose en plaques (SEP). L'impact de cette molécule sur la fatigue et la qualité de vie des patients n'a pas été étudié.

Objectifs

Etudier l'effet de la fampridine sur la fatigue et la qualité de vie chez les patients atteints de SEP.

Méthodes

Nous avons inclus des patients présentant une SEP cliniquement définie, ayant une indication à un traitement par fampridine selon l'AMM. Dans ce groupe, nous avons évalué la fatigue et la qualité de vie respectivement par l'EMIF-SEP (auto-questionnaire validé en langue française) qui permet d'étudier quatre dimensions (cognitive, physique, sociale et psychologique) et par l'auto-questionnaire TSL-Qol10. Nous avons comparé les scores de ces auto-questionnaires à l'inclusion et à un mois de traitement.

Résultats

52 patients (âge moyen:53 ± 8.1 ans / EDSS moyen:5.6 ± 0.9) ont été inclus. A l'inclusion, le score global de fatigue moyen était de 68.27 ± 13.96 et le score moyen au TSL-Qol10 de 4.11 ± 2.34. A un mois de traitement, les patients présentaient une réduction significative du score global de fatigue à l'EMIF SEP (p<0.001), sans effet de l'âge ni du score EDSS. Le score de qualité de vie était également significativement amélioré à 1 mois (p< 0.05).

Discussion

La fatigue est à la fois un symptôme fréquent et invalidant et aucun traitement n'a montré d'efficacité sur ce symptôme dans la SEP. Dans notre étude, La fatigue diminue de façon significative après 1 mois de fampridine chez les patients pour lesquels ce traitement est efficace sur la marche et cela, indépendamment du score EDSS. Par ailleurs, il s'agit de la première étude montrant une efficacité de la fampridine sur la qualité de vie.

Conclusion

La fampridine pourrait constituer un traitement efficace de la fatigue, ceci non seulement sur la dimension physique mais également cognitive, psychique et sociale. Ce résultat reste à confirmer sur de plus grandes cohortes.

Informations complémentaires


Mots Clés

Fatigue
Qualité de vie
Fampridine
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg