Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Traitement par fampridine : peut-on prédire la réponse thérapeutique ?
Ruben WANONO (1), Nathalie CAUCHETEUX (1), Adil MAAROUF (2), Edwin REGRAIN (1), Gael BELASSIAN (1), Marie-Pierre CHAUNU (1), Ayman TOURBAH (2)
(1) Neurologie - Hôpital Maison Blanche - 51100 - Reims - France
(2) Neurologie - Hôpital Maison Blanche et Université Reims Champagne Ardenne - 51100 - Reims - France
Résumé
Introduction

La fampridine est un traitement symptomatique des troubles de la marche chez les patients atteints de sclérose en plaques(SEP). Son efficacité, au long terme reste discutée.

Objectifs

Rapporter l'effet du traitement par fampridine sur la marche et la qualité de vie des patients à 12 mois. ; mettre en évidence un profil de patient, dit « répondeurs », pour qui le bénéfice du traitement est durable.

Méthodes

Patients atteints de SEP depuis >3 mois (Mc Donald 2010), âgé de 18 à 75 ans, EDSS > 3,5. Traitement par fampridine à 10mg 2 x par jour. Questionnaires de qualité de vie: Multiple Sclerosis Impact Scale-29 (MSIS-29); EuroQol 5 dimension (EQ5D); Work Productivity and activity Impairment-Specific Health Problem (WPAI-SHP) à 0, 3, 6, 9 et 12 mois , PP, SP, et RR.

Résultats

Répondeurs à 2 et 4 semaines : 22/24 précédemment décrits (1). Traitement par fampridine maintenu chez 19 patients à 1 an. L'amélioration du T25FW et du questionnaire de marche persiste chez ces patients sur 1 an. . L'EDSS est stable à 1 an dans tous les sous-groupes. Plus grande amélioration de EQ5D (+1.69 vs +0.36 ; p<0.05 Khi2) et MSIS-29 (-28 vs-10 ; p<0.05 Khi2) dans le groupe sans aide technique et de MSIS-29 (-21 vs -4 ; P<0.05 Khi2) dans le groupe femme à 1 an.

Discussion

Les patients sans aides techniques et les femmes semblent mieux bénéficier du traitement sur les scores de qualité de vie. Les patients sans aide technique avaient un score EDSS et une atteinte cérébelleuse moins sévère. La vitesse de marche et les scores de qualité de vie ont été améliorés de façon stable après 1 an sans différence entre les groupes PP, SP, et RR. Les effets indésirables sont minimes et n'ont pas conduit à l'arrêt du traitement.

Conclusion

Nous rapportons une cohorte dont La fampridine améliore la marche et la qualité de vie de façon stable dans cette cohorte, particulièrement chez les patients sans aide technique à la marche et les femmes.

Informations complémentaires
1. Wanono R, Tourbah A, Rev Neurol (Paris). 2013 avril;169, Supplement 2:A118.

Mots Clés

Sclérose en plaques
Marche
Fampridine
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg