Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Evaluation de l'efficacité de la stimulation trans-crânienne par courant continu sur les troubles langagiers dans l'aphasie primaire progressive: vers un rationnel thérapeutique dans les maladies dégénératives du langage.
Constance LESOIL (1), Juliette GODARD (1), Marine VERNET (1), Bruno DUBOIS (2), Richard LEVY (3), Antoni VALERO-CABRÉ (1), Marc TEICHMANN (2)
(1) Icm / Inserm U1127 - CHU Pitié Salpêtrière - 75013 - Paris - France
(2) Département de Neurologie, Centre de Référence « Démences Rares » - Hôpital Pitié Salpêtrière - Paris - France
(3) Service de Neurologie - Hôpital Saint Antoine - Paris - France
Résumé
Introduction

Les aphasies primaires progressives (APP) sont des maladies neurodégénératives sans traitement validé. Les résultats encourageants de neurostimulation dans l'aphasie vasculaire incitent à explorer son intérêt dans les APP.

Objectifs

Evaluer les effets langagiers de la stimulation trans-crânienne par courant continu (STCC) en séance unique par ciblage des aires corticales atteintes dans l'APP sémantique.

Méthodes

Il s'agit d'une étude monocentique en double aveugle contre placebo ayant porté sur 12 patients APP sémantique. Les patients ont reçu 3 séances de STCC ciblant les pôles temporaux : gauche (excitatrice), droite (inhibitrice), et placebo (gauche). L'ordre des 3 séances a été contrebalancé. Les performances langagières étaient évaluées avant et immédiatement après stimulation par un test d'appariements sémantiques incluant une version verbale (mots) et visuelle (images) et contrastant des items 'vivants' et 'non vivants'.

Résultats

Les tests en pré-stimulation ont montré que le déficit sémantique prédomine dans la modalité verbale (p=0.009) et la catégorie 'vivant' (p<0.001). L'analyse des contrastes pré/post-stimulation (STCC excitatrice et inhibitrice vs. placebo) n'a pas montré d'effet global mais une amélioration spécifique des performances en modalité verbale (STCC excitatrice p=0.039 ; inhibitrice p=0.007) et une accélération des temps de réaction pour la catégorie 'vivant' (p=0.007) et les items à la fois 'vivants' et verbaux (p=0.001).

Discussion

Nos données suggèrent que la stimulation d'aires corticales sous-tendant les processus sémantiques améliore les domaines les plus déficitaires de l'APP sémantique. Ces données, en cohérence avec les travaux de Cotelli et al. (2012) sur l'APP non fluente, rendent crucial le choix des cibles corticales. L'usage de stimulations répétitives, qui a montré des effets durables dans l'aphasie vasculaire, pourrait être une voie de recherche dans les APP.

Conclusion

Nos données montrent que La STCC permet de moduler les performances sémantiques dans l'APP tout en fournissant un rationnel pour des essais thérapeutiques visant à promouvoir la neuroplasticité des réseaux endommagés.

Informations complémentaires


Mots Clés

Neurostimulation
Aphasie primaire progressive
Étude exploratoire
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg