Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

les meninges avant le derme
Abderrahim ZERHOUNI (1), Jamal MOUNACH (1), Youness OUHMANE (1), Amal SATTE (1), Hamid OUHABI (1)
(1) Neurophysiologie - Hopital - 10000 - Rabat - Maroc
Résumé
Introduction

La grande simulatrice clinique et histologique ne se laisse pas apprivoiser aisément .la syphilis a fait des ravages dans la santé physique et morales des peuples jusqu'à l'année de la Pénicilline G au début des années 1950.

Observation
Patient âgé de 49 ans, diabétique depuis 1 ans sous amarel 2mg/j équilibré. Admis pour des hémicrânies gauche pulsatile continue remontant à 2 mois, sans vomissement, sans perte de connaissance, suivie 20 jours après par l'installation d'une diplopie horizontale, sans déficit moteur, L'examen trouva une paralysie du VI gauche, hyp½sthésie dans le territoire du V1 gauche,fond d'½il normal. La TDM cérébral montra : une hyperdensité spontané parasellaire gauche non rehaussé par l'injection du produit de contraste faisant évoqué une pachyméningite.la sérologie de la borréliose négative. La sérologie syphilitique dans le sang était positif avec VDRL positif à 1/1, TPHA à 1/1280. la ponction lombaire montra une cellularité normale avec une hyperproteinorrachie à 0,73g/l avec un VDRL négative et TPHA positif à 1/160.le dosage de l'enzyme onversion , le bilan inflammatoire, le bilan hépatique et rénal étaient sans anomalies, le patient fut mis sous péni G 15 m/j pendant 15 jours ( 2 cures).6 mois aprés le patient présenta un érythème annulaire centrifuge de Damier de la main droite. La biopsie cutanée montra au niveau du derme un infiltrat inflammatoire lymphoplasmocytaire à disposition périvasculaire compatible avec une syphilis.

Discussion

On considéré qu'environ 10% des syphilis non traité évoluant vers le stade tertiaire. La pachyméningite survenant dans les formes meningovasculaire de la phase tertiaire. le diagnostic repose sur la présence de 2 des 3 critères : hyperallbuminorrachire supérieur à 0,4g/l, pleiocytose supérieur à 5 e/mm, positivité du VDRL dans LCR. Dans notre cas l'atteinte cutanée est survenue après l'atteinte neurologique .

Conclusion

La neurosyphilis est l'un des diagnostic quel faut toujours évoqué et rechercher bien que l'interprétation des résultats des sérologies est parfois délicates, et que la notion de chancre n'est pas rapporté par le patient.

Informations complémentaires
aucun

Mots Clés

Pachyméningite
Syphilis
Érythéme
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg