Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Les neuroleptiques sont-ils délétères dans le chromosome 20 en anneau ?
Julien BIBERON (1), Emilie STACH (1), Grégoire DU PASSAGE (1), Bertrand DE TOFFOL (1)
(1) Neurologie - Chru Bretonneau - Tours - France
Résumé
Introduction

Le syndrome du chromosome 20 en anneau associe épilepsie, troubles du comportement et retard psychomoteur en proportion variable. Nous rapportons le cas d'une patiente dont l'épilepsie fut aggravée par la Rispéridone.

Observation
Une patiente âgée de 41 ans était suivie pour une épilepsie pharmaco-résistante en rapport avec un chromosome 20 en anneau (mosaïque comportant 6 % de cellules atteintes). Elle était traitée par Risperidone 2 mg/j depuis une durée indéterminée pour des troubles du comportement rapportés à des conflits intra familiaux. Une apathie et un ralentissement psychomoteur s'installèrent progressivement avec majoration des périodes d'aréactivité. Elle fut admise pour 3 crises convulsives tonico-cloniques généralisées sans cause métabolique ou infectieuse. L'EEG inter-critique montrait des périodes plus fréquentes et plus longues d'ondes lentes à front raide frontales comparativement à son EEG inter-critique habituel sur une activité de fond ralentie ne dépassant pas 6 Hz.
Une rupture de contact isolée pendant 15s et une crise partielle motrice du membre supérieur droit suivie d'une phase tonique des 4 membres d'une durée totale de 3 min environ furent observée au cours d'une période de 24h . La Risperidone fut stoppée. Dès le lendemain la patiente était plus éveillée et les crises cessèrent. l'EEG inter-critique était plus rapide.


Discussion

Les voies dopaminergiques nigro-striés sont impliquées dans ce syndrome, peut-être en perturbant la terminaison des crises. Il est donc logique d'éviter les molécules bloquant la transmission dopaminergique dans ce contexte. L'amélioration rapide de la situation clinique et de l'EEG sans modification du traitement antiépileptique plaident en faveur de l'effet positif de l'arrêt de la rispérisdone qui bloque les récepteurs dopaminergiques D2.

Conclusion

La prescription de neuroleptique doit être soigneusement pesée chez les patients porteurs d'un chromosome 20 en anneau.

Informations complémentaires


Mots Clés

Chromosome 20 en anneau
Neuroleptiques
Épilepsie
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg