Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Thrombose veineuse cérébrale : étude de 18 cas
Amina CHENTOUF (1), Mohamed Sofiane BOUCHETARA (1), Souad GHOMARI (1), Latifa BENBIHI (1), Mohand Laid OUBAICHE (1)
(1) Neurologie - CHU - 31000 - Oran - Algerie
Résumé
Introduction

La thrombose veineuse cérébrale (TVC) est une maladie rare mais gravissime dont les aspects cliniques et étiologiques sont divers. Contrairement aux accidents ischémiques artérielles, les études épidémiologiques sont limitées

Objectifs

Le but de notre travail est d'étudier les particularités cliniques, étiologiques et évolutives de la TVC dans la population algérienne à partir d'un échantillon de 18 patients.

Méthodes

Il s'agit d'une étude observationnelle rétrospective menée au Service de Neurologie du CHU d'Oran entre Janvier et Décembre 2014. Dans un contexte clinique évocateur de TVC, le diagnostic de certitude était apporté par l'IRM cérébrale couplée à l'ARM. Tous les sujets ont bénéficié d'un bilan étiologique complet. Le traitement anticoagulant s'est basé sur l'héparine de bas poids moléculaire avec relais par les anti-vitamines K.La durée du suivi était de 24 mois.

Résultats

L'âge moyen était de 39.44±12.51 ans, le sex-ratio était de 5 (15F/3H), le début était subaigu dans 55% des cas. Les principaux signes inauguraux étaient les céphalées (88.8%), les troubles visuels (50%), les crises d'épilepsie (44.4%) et le déficit moteur (44.4%). La thrombose prédominait au sinus sagittal supérieur et aux sinus latéraux ; des lésions parenchymateuses étaient associées dans 2/3 des cas. Les causes gynéco-obstétricales étaient de loin les plus fréquentes. L'évolution était favorable dans 83.3% des cas.

Discussion

La TVC est caractérisée par son polymorphisme clinique, sa prédominance chez la femme jeune et par son évolution le plus souvent favorable. Les causes sont multiples et souvent intriquées nécessitant la réalisation d'un bilan étiologique systématique même si la cause parait évidente. Le traitement de choix reste l'anticoagulation précoce, basée sur l'héparinothérapie même en cas de ramollissement hémorragique.

Conclusion

Les caractéristiques de la TVC dans la population algérienne se distinguent par une fréquence élevée des causes gynéco-obstétricales. Des campagnes de sensibilisation des femmes en âge de procréer s'avèrent utiles.

Informations complémentaires


Mots Clés

Algerie
Thrombose veineuse cérébrale
Épidémiologie
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg