Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Modification des paramètres électriques du nerf ulnaire au cours du syndrome du canal carpien
Ghazi SAKLY (1), Zied AFFES (1), Safa BEN DHIA (1), Nouha GAMMOUDI (1), Ridha BEN CHEIKH (1), Mohamed DOGUI (1)
(1) Service D’
Explorations Fonctionnelles du Système Nerveux - CHU Sahloul Sousse - 4011 - Souse - Tunisie
Résumé
Introduction

Les patients atteints de syndrome du canal carpien (SCC) idiopathique décrivent fréquemment des paresthésies de toute la main, recouvrant donc le territoire du nerf ulnaire.

Objectifs

Cette constatation a soulevé l'hypothèse d'un retentissement possible du SCC sur le nerf ulnaire. C'est dans cette optique que nous avons mené ce travail afin de vérifier cette hypothèse.

Méthodes

Nous avons analysé les données électrocliniques de 304 patients reçus dans notre service pour exploration éléctromyographique (EMG) d'un SCC idiopathique. De même, nous avons cherché à mettre en évidence des corrélations entre certains paramètres EMG du nerf ulnaire (amplitude du potentiel sensirif APSu, vitesse de conduction sensitive VCSu et latence distale motrice LDMu) et ceux du nerf médian (APSm, VCSm et LDMm), ainsi qu'entre les paramètres du nerf ulnaire et la distribution des paresthésies au niveau de la main.

Résultats


L'analyse statistique a montré une corrélation significative entre la sévérité EMG du SCC et le retentissement sur les paramètres du nerf ulnaire. Nous avons noté qu'en cas de SCC avec des paresthésies de toute la main, les moyennes des APSu et des VCSu étaient plus significativement diminuées et celles des LDMu plus allongées en comparaison avec les moyennes des mains « contrôle ». Ces changements étaient plus significatifs qu'en cas de paresthésies touchant strictement le territoire du nerf médian.

Discussion

Plusieurs études ont avancé des résultats qui appuient les nôtres. Les arguments apportés ont été de trois types : éléctrophysiologiques, morphologiques et par mesure de la pression la intra-canalaire. La plupart des auteurs s'accordent sur l'hypothèse de la contiguïté anatomique entre le canal carpien et la loge de Guyon qui expliquerait un transfert de pression lors du SCC, totalement réversible après neurolyse du nerf médian.

Conclusion

Nos résultats lèvent le voile sur un aspect souvent négligé du SCC, à savoir son retentissement sur le nerf ulnaire, ce qui permet de mieux comprendre sa physiopathologie, ses symptômes et les conséquences thérapeutiques.

Informations complémentaires


Mots Clés

Syndrome du canal carpien
Nerf ulnaire
Electromyogramme
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg