Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Marseille 2015

Evaluation de la qualité de vie chez 65 parkinsoniens algériens
Houria BELLAGH (1), Saliha ABBES (2), Mohammed BENDINI (3), Faiçal MESSAOUDI (3)
(1) Neurologie - Hopital Central de l'Armée Alger - 16000 - Alger - Algerie
(2) Neurologie - Hôpital Central de l'Armée d'Alger - 16000 - Alger - Algerie
(3) Neurologie - Hôpital Central de l'Armée d'Alger - - 16000 - Alger - Algerie
Résumé
Introduction

La maladie de Parkinson (MP) est une affection dégénérative chronique s'accompagnant d'un retentissement important dans les activités quotidiennes des malades d'où la nécessité d'une évaluation de leur qualité de vie (QDV).

Objectifs

Le but de notre étude est d'évaluer la QDV chez des parkinsoniens algériens en déterminant les caractéristiques cliniques et évolutives de leur maladie et en précisant son impact psychologique, professionnel et social

Méthodes

Nous avons réalisé une étude portant sur 65 patients atteints d'une MP idiopathique et suivis dans le service de neurologie de l'hôpital central de l'armée d'Alger. Tous les patients ont été évalués en utilisant un protocole standard afin de recueillir les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et évolutives de la maladie. Les malades ont été suivis en consultation ou contactés par téléphone afin de remplir les questionnaires d'auto-évaluation des comportements dopamine dépendants (ACDD ) et QSF-36 pour la QDV.

Résultats

L'altération de la QDV a été retrouvée chez tous nos patients et intéressait tous les items évalués, en particulier l'activité physique, la santé mentale,l'état général et l'énergie-vitalité. L'age de début précoce,le degré du handicap, la présence de complications motrices et de troubles associés étaient corrélés à une mauvaise QDV. Les modifications comportementales évaluées par le questionnaire ACDD étaient retrouvées dans 60% des cas, marqués par une tendance à l'isolement (20 cas),une dépression dans 40 % des cas.

Discussion

La QDVdes parkinsoniens,significativement altérée,peut être évaluée par plusieurs échelles spécifiques mais laSF-36 parait la plus adaptée pour notre population.Notre étude distingue plusieurs facteurs influençant la QDV des parkinsoniens. Ainsi,l'age de début précoce,le degré du handicap,la présence de complications motrices et de troubles associés sont corrélés à une mauvaise QDV.
L'écoute attentive des patients est nécessaire pour l'evaluation

Conclusion

Pour que les parkinsoniens affrontent la vie dans les meilleures conditions, ils doivent être pris en charge d'une manière optimale. L'amélioration de leur qualité de vie reste l'objectif principal d'un suivi rigoureux .

Informations complémentaires
souligner l'intérêt d'une étude génétique dans le cadre de recherche

Mots Clés

Maladie de parkinson
L-dopa
Dyskinésie
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg