Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Strasbourg 2014

MODALITES D’EXPLORATIONS DES TROUBLES DE LA MARCHE
Arnaud DELVAL (Lille)
Résumé
L’analyse quantifiée de la marche permet d’identifier d’éventuelles anomalies de la marche chez un patient souffrant de pathologie diverses (orthopédique, rhumatologique, neurologique..) en la comparant à une marche « normale ». Les différentes techniques permettent non seulement d’identifier les anomalies mais aussi parfois d’en déterminer les causes, permettant de guider le choix du traitement le plus adapté, tel que l’injection de toxine. Elle permet également d’évaluer l’efficacité d’une intervention. L’évaluation clinique rigoureuse du patient est indispensable (anomalies neurologiques, limitation articulaire, quantification déficit moteur, degré de spasticité…). L’analyse visuelle de la marche, aidée de la vidéo permet d’avoir un premier niveau d’analyse descriptive. Elle peut être complétée de l’utilisation d’échelles validées (Tinetti etc…). Un premier degré d’analyse quantifiée est l’utilisation d’outils tel le chronomètre qui permet d’analyser la performance du sujet de manière reproductible. Les autres techniques seront utilisées en fonction de la question clinique posée. Les paramètres spatio-temporaux de la marche (vitesse de marche, cadence, longueur de cycle…) peuvent être déterminés au moyen de différentes techniques : accéléromètres, foot switches, semelles avec capteurs, tapis de marche avec capteurs, systèmes d’analyse vidéo du mouvement. La cinématique articulaire pourra être elle identifiée au moyen de goniomètres ou de système d’analyse vidéo 3 D permettant de calculer les mouvements de chaque articulation dans les 3 plans. Ces données permettent d’identifier les défauts cinématiques articulaires de la marche. Un degré d’analyse plus complexe est l’analyse cinétique articulaire : à partir de la cinématique articulaire et des forces enregistrées par les plateformes de forces intégrées au sol, les moments et puissances articulaires sont calculés permettant de déterminer les causes du dysfonctionnement articulaire. L’activité musculaire est recueillie par électromyographie (utilisant le plus souvent des électrodes de surface). Son enregistrement permet l’analyse des coordinations musculaires et d’expliquer les défauts de marche observés.

Auteur(s) :
ARNAUD DELVAL (1)
(1) SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE - HOPITAL SALENGRO - 59037 LILLE CEDEX - FRANCE

Mots Clés

Analyse de la marche
Methodes

Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg