Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Strasbourg 2014

IRM MULTI PARAMETRIQUE DE LA MOELLE EPINIERE MEDULLAIRE DANS LES PATHOLOGIES DU MOTONEURONE
Pierre-françois PRADAT (Paris)
Résumé
Dans les maladies du motoneurone, l’IRM conventionnelle n’est utile que pour le diagnostic différentiel. Des méthodes avancées peuvent fournir de nouveaux biomarqueurs. L’IRM médullaire offre l’avantage de pouvoir évaluer à la fois l’atteinte du motoneurone central et périphérique. Elle a toutefois longtemps été limitée par des difficultés techniques: 1) faible calibre de la moelle; 2) interférence des mouvements physiologiques ; 3) présence d’artéfact de susceptibilité magnétique. Récemment, l’optimisation des séquences d’imagerie a permis de contourner un certain nombre de ces difficultés.
L’imagerie par tenseur de diffusion est particulièrement adaptée pour étudier l’atteinte du faisceau pyramidal. Dans une étude menée dans sclérose latérale amyotrophique (SLA), nous avons pu quantifier des anomalies lorsque qu’on définissait comme région d’intérêt la portion postéro-latérale de la moelle (Cohen-Adad et al, 2013). Elles étaient corrélées aux altérations centrales mesurées par stimulation magnétique transcrânienne et à la sévérité clinique. Le transfert de magnétisation, une séquence sensible aux lésions de démyélinisation, était également modifié.
La mesure de l’atrophie médullaire constitue un autre marqueur dont nous avons montré qu’il était corrélé au déficit moteur et à l’atteinte périphérique en électrophysiologie (Cohen-Adad et al, 2013). Un avantage est qu’il s’agit d’une mesure robuste et nous avons récemment validé une méthode semi-automatisée de quantification (El Mendili et al, 2014). Une étude longitudinale récente non encore publiée suggère que l’atrophie médullaire constitue un marqueur de progression de la SLA.
En conclusion, la sensibilité de l’IRM est augmentée en utilisant une approche multiparamétrique incluant l’imagerie du tenseur de diffusion, la mesure de l’atrophie médullaire et le transfert de magnétisation. Les progrès dans le domaine de l’imagerie médullaire permettent de présager que l’IRM médullaire multiparamétrique constituera un biomarqueur dans la SLA mais également dans les autres maladies du motoneurones comme l’amyotrophie spinale.
REMERCIEMENTS
Cette étude a bénéficié du support de l’IRME et de l’AFM. La recherche a également reçu le support du programme “Investissements d’avenir” ANR-10-IAIHU-06.
REFERENCES
Cohen-Adad J, El Mendili MM, Morizot-Koutlidis R, Lehericy S, Meininger V, Blancho S, Rossignol S, Benali H, Pradat PF. Involvement of spinal sensory pathway in ALS and specificity of cord atrophy to lower motor neuron degeneration. Amyotroph Lateral Scler Frontotemporal Degener. 2013;14:30-8.
EL Mendili MM, Chen R, Tiret B, Pélégrini-Issac M, Cohen-Adad J, Lehéricy S, Pradat PF, Benali H. Validation of a semi-automated spinal cord segmentation method. JMRI 2014 (in press)

Auteur(s) :
PIERRE-FRANÇOIS PRADAT (1,2), MOHAMED-MOUNIR EL MENDILI (1), JULIEN COHEN-ADAD (1), RÉGINE MORIZOT-KOUTLIDIS (3), STÉPHANE LEHERICY (4), HABIB BENALI (1)
(1) LABORATOIRE D’IMAGERIE BIOLOGIQUE (LIB), UMR-678, INSERM-UPMC, GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE, PARIS, FRANCE
(2) DEPARTEMENT DES MALADIES DU SYSTEME NERVEUX, AP-HP, GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE, PARIS, FRANCE
(3)DEPARTEMENT D’EXPLORATIONS FONCTIONNELLES NEUROLOGIQUES, AP-HP, GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE, PARIS, FRANCE,
(4) CENTRE DE NEUROIMAGERIE DE RECHERCHE – CENIR, CENTRE DE RECHERCHE DE L'INSTITUT DU CERVEAU ET DE LA MOELLE EPINIERE, GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE, PARIS, FRANCE

Mots Clés

Irm médullaire
Motoneurone
Atrophie médullaire
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg