Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Nice 2012

LE SYNDROME DE LA TRAVERSÉE CERVICO-THORACO-BRACHIALE
Didier Petry (1), François Dap (2)
(1) Médecine Physique et de Réadaptation - Centre Chirurgical Emile Gallé - 54052 - Nancy - France, (2) Chirurgie de la Main - Centre Chirurgical Emile Gallé - 54052 - Nancy - France
Résumé
Resume
Le STCTB résulte de la compression intermittente ou permanente du plexus brachial et/ou des vaisseaux subclaviers. C'est un des sujets les plus controversés de la pathologie médico-chirurgicale du fait des difficultés diagnostiques et thérapeutiques. Il existe une grande diversité de tableaux cliniques constitués d'une symptomatologie vasculaire, neurologique, ou mixte. Les tests cliniques positionnels sont peu efficients.
Le traitement conservateur (rééducation) est de première intention, les résultats sont variables selon les équipes. Le traitement chirurgical ne doit être envisagé qu'après l'échec du traitement conservateur bien conduit dans les formes sévères. L'information du patient est primordiale, l'amélioration n'étant pas garantie.

La présentation de six cas cliniques illustre la relative banalité et uniformité des tableaux cliniques rencontrés, contrastant avec la diversité des étiologies. Nous présentons notre démarche diagnostique et l'utilité de l'ENMG et de l'imagerie pour orienter le traitement.

L'examen ENMG permet tout d'abord un diagnostic différentiel en éliminant les syndromes canalaires et les syndromes étagés. Le but est de localiser une compression, le plus fréquemment au niveau du faisceau médial du plexus brachial.
L'ENMG de détection recherche des signes de dénervation au niveau des intrinsèques de la main. L'étude de la conduction nerveuse permet de détecter les altérations de la conduction et les pertes axonales essentiellement dans le territoire ulnaire.

L'imagerie est fondamentale : les radiographies classiques sont utiles, le doppler est un examen de débrouillage. En cas de forte suspicion de STCTB, l'angio-scanner est l'examen de choix surtout en technique 3D.

Le diagnostic de STCTB est difficile. La symptomatologie clinique est riche et variée mais assez banale, dominée par la douleur. L'ENMG contribue au diagnostic sans être déterminant. L'angio-scanner est essentiel. Le diagnostic repose sur un faisceau d'arguments cliniques et paracliniques dont aucun n'est décisif mais tous contributifs à la conduite à tenir en cas d'échec de la rééducation,avant de discuter du traitement chirurgical.

infos sup


Mots Clés

Syndrome de la traversee cervico-thoraco-brachiale (stctb)
Electro-neuromyographie (enmg)
Angio scanner 3d
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg