Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Résumé Jnlf Nice 2012

RÉCUPÉRATION NEUROLOGIQUE ET URINAIRE DANS LES AVC
Maria Carmelita Scheiber-Nogueira (1)
(1) Lyon
Résumé
Resume
Les troubles urinaires sont fréquents lors des AVCs (entre 20 et 60% des patients).Ils sont présents peu importe le sexe et l'hémisphère lésé : 2/3 des cas présentent une incontinence urinaire et 1/3 des patients sont dysuriques avec souvent une rétention urinaire. L'existence de troubles mictionnels est un facteur de gravité au même titre que l'âge, l'existence de troubles neuropsychologiques, et l'étendue de la lésion. Leur présence est significativement corrélée à une forme sévère avec souvent un déficit moteur important, une aphasie et/ou une hémi négligence , et ils sont un marqueur fort du pronostic vital :60%de mortalité si incontinence totale, 25% si continence partielle, 7 % si continence totale L'évaluation du handicap urinaire est difficile par l'existence de pathologies urologiques fréquentes à l'âge de survenue d'un AVC. Leur traitement doit tenir compte de la récupération fonctionnelle du patient : au 6ème mois 10 - 19% des patients présentent encore de troubles. Lors des AVC du tronc cérébral, la fréquence des pertes ou de rétention urinaire reste peu importante même chez les patients avec handicaps fonctionnels importants. Mauvaise qualité de vie chez les patients incontinents indépendamment du handicap neurologique résiduel : mauvaise qualité de vie des aidants et retentissement majeur sur qualité de vie du patient. Il existe une importante intrication entre l'existence de troubles urinaires et l'existence de troubles ano-rectaux (constipation le plus souvent mais incontinence fécale possible). Vu le taux de récupération spontanée des plaintes urinaires (incontinence et rétention) dans les premiers mois post-AVC, leur exploration et prise en charge doit être mise en place dans un 2ème temps.


infos sup


Mots Clés

Avc
Troubles urinaires

Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg