JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Dépistage systématique du JC virus chez les patients atteints de sclérose en plaques traités par natalizumab
Iuliana Slesari (1), Olivier Heinzlef (1), Jean-Dominique Poveda (1)
(1) Poissy
Résumé
Introduction

Le virus JC (JCV) est un polyomavirus présent sous forme latente dans l’organisme de près de 80% des adultes sains. Habituellement, l’infection par le virus JC demeure latente et n’entraîne une leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) que chez des patients immunodéprimés. Depuis la mise sur le marché du natalizumab, 25 cas de LEMP ont été rapportés.

Observation
Nous avons suivi pendant 27 mois 31 patients atteints d’une forme rémittente- récurrente (RR) de sclérose en plaques (SEP), traités par natalizumab pendant une durée moyenne de 20 mois (2-28). Dans le but de détecter une éventuelle réactivation du virus JC/BK dans le sang, des prélèvements mensuels ont été réalisés chez l’ensemble des patients. Le JC/BK Consensus kit a été utilisé pour l’analyse de l’ADN, en conformité avec la procédure standardisé du test. Les prélèvements pour le dépistage des 2 polyomavirus JC et BK dans le sang ont été réalisés à l’inclusion et avant chaque perfusion de natalizumab.

Parmi les 614 prélèvements, une seule positivation transitoire du JCV a été détecté dans le sérum d’une patiente ayant reçu 2 perfusions de natalizumab. La patiente n’a pas présenté de symptôme inhabituel, l’IRM cérébrale est resté inchangé et le traitement par natalizumab n’a pas été arrêté. En octobre 2009, la dixième perfusion a été administrée.





Discussion



Le test que nous avons utilisé pour le dépistage et quantification du JCV est un consensus kit utilisé par d’autres 120 laboratoires du monde mentionnés dans le rapport 2009 du programme de contrôle de la qualité du diagnostic moléculaire (QCMD 2009)1. Le consensus de détection du JCV pour ce kit test est de 171copies/ml et pour le BKV de 367copies/ml (JC.BK09-09). Les deux JCV et BKV tests ont une bonne spécificité (0.9%).

Conclusion

La détection du JCV dans le sang des patients atteint de SEP RR et traité par natalizumab est un événement rare, non associé à la durée du traitement, en cas d’utilisation du test standard. Cependant des résultats récemment publiés montrent une réactivation plus fréquente du JCV en utilisant un test de détection plus sensible (>25 copies/ml). La signification clinique de la détection du JCV reste indéterminé pour les patients atteints de SEP et traité par natalizumab, quelque soit la sensibilité du test.

Informations complémentaires
1.QUALITY CONTROL for MOLECULAR DIAGNOSTICS: JC Virus a Final Report (QCMD 2009)

Mots Clés

Virus
Tuberculose
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg