JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Évaluation de nouvelles cibles immunologiques dans la neuromyélite optique.
Ilaria Paolini (1), Jean-Baptiste Chanson (1), Nicolas Collongues (1), Frédéric Blanc (1), Elisabeth Trifilieff (1), Anna-Maria Papini (1), Jérôme de Seze (1)
(1) Strasbourg
Résumé
Introduction

La neuromyélite optique (NMO) possède un marqueur immunologique, le NMO-IgG dirigé contre l'aquaporine 4 (AQP4), ayant une bonne spécificité (> 90%), mais une sensibilité variable (50 à 90%).

Objectifs

Notre but est d'évaluer dans la NMO la réponse immune contre de nouveaux antigènes à la structure définie. En effet la réactivité contre d'autres protéines n'a pas été étudié jusqu'ici dans de larges cohortes de patients.

Méthodes

Nous avons mesuré la réactivité de 26 patients NMO (positifs ou négatifs pour le NMO-IgG) et 21 contrôles sains envers 19 peptides de structure bien définie. Ceux-ci reproduisaient la séquence de la myelin basic protein (MBP), la myelin oligodendrocyte glycoprotein (MOG), le CSF114(Glc) (une sonde de synthèse detectant 30 % des patients SEP) et la sous-unité E2 de la pyruvate déshydrogénase (PDH) (l'antigène principal de la sclérose biliaire primitive) avant et après modification post-traductionnelle.

Résultats

Nous avons observé dans la NMO une augmentation spécifique du taux d'IgG envers le CSF114 glycosylé (p=0.008), la MBP(156-175) non citrullinée (p<0.001) et la PDH(167-186) non lipoylée (p<0.001). De 26.9 à 38.5% des sérums de patients NMO présentaient une forte réactivité envers chacun de ces 3 peptides. Aucune corrélation avec la présence du NMO-IgG n'a été trouvée.

Discussion

L'absence d'anticorps anti-AQP4 dans 10 à 50% des NMO identifiées souligne le rôle probable d'autres cibles immunologiques. Celles-ci pourraient être constituées par des protéines de la myéline mais aussi des protéines intracellulaires impliquées dans d'autres maladies auto-immunes (PDH). Des études longitudinales seront nécessaires afin de confirmer ces données et d'étudier le rôle des modifications post-traductionnelles dans la NMO.

Conclusion

Ces résultats préliminaires suggèrent que l'aquaporine 4 n'est peut-être pas la seule cible immunologique dans la NMO.

Informations complémentaires
Nous remercions l'Académie Nationale de Médecine pour son soutien

Mots Clés

Inflammation
Sclérose en plaques
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg