JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Etude Pilote visant à étudier le besoin ressenti et les conditions de mise en place d’une consultation paramédicale spécifiquement orientée sur les troubles sexuels liés à la SEP
Brigitte Furic (1), Elizabeth Saliou (1), Olivier Heinzlef (1)
(1) Poissy
Résumé
Introduction

Les troubles sexuels au cours de la SEP touchent 1 patient(e) sur 2. Différents professionnels sont susceptibles d’intervenir dans la prise en charge, mais peu ont une formation spécifique.

Objectifs

L’objectif de cette étude est d’ identifier les attentes des patients atteints de sep vis a vis d’une consultation spécifique orientée sur les troubles sexuels liés à la SEP.

Méthodes

Des entretiens semi-standardisés furent menés auprès de 10 patients ayant une SEP RR afin d’identifier les types de troubles sexuels (primaires, secondaires ou tertiaires) associés à l’apparition de la SEP, les interlocuteurs sollicités et la qualité des réponses obtenues auprès de ceux-ci, le besoin perçu d’une consultation spécialisée. Un questionnaire spécifique de l’impact de la SEP sur la vie sexuelle, le MSISQ-19 était également administré aux patients de l’étude.

Résultats

La population de l’étude était composée de 6 femmes et 4 hommes d’âge moyen : 34,5 ans dont la durée d’évolution était de 7 ans. 9/10 vivaient en couple au moment de l’étude. 5/10 patients avaient consulté pour ces troubles. Aucune des 3 femmes ayant évoqué ce problème avec leur gynécologue ou neurologue n’avait eu de réponse satisfaisante.

Un patient sur deux signalait des troubles sexuels primaires, 1 patient sur 3 rapportait des troubles sexuels secondaires, 4/10 des troubles sexuels tertiaires.





Discussion

Cette étude pilote suggère que les patients atteints de SEP souffrent dans un nombre de cas significatif d’un trouble sexuel en lien avec la SEP et qu’ils ont du mal à les évoquer avec leurs interlocuteurs habituels. La création d’un espace priviligié de consultation avec un personnel formé permet de conduire une analyse des troubles évoqués et de proposer une prise en charge spécifique des troubles identifiés.

Conclusion

Les troubles sexuels sont fréquents au cours de la SEP. Leur mécanisme n'est pas univoque. Une prise en charge spécifique est nécessaire pour analyser et traiter ces troubles.



Mots Clés

Non renseigné
Non renseigné
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg