JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Accident vasculaire cérébral ischémique et défaillance multi viscérale au cours d’un syndrome catastrophique des anticorps antiphospholipides
Reda Rafik (1), Myahmed Hachimi (1), Abdelaziz Houmadi (1), Abdelhadi Rouimi (1)
(1) Meknes
Résumé
Introduction

L'atteinte neurologique est rarement inauguratrice au cours d’ un syndrome catastrophique des anticorps antiphospholipides( CAPS). Nous rapportons un nouveau cas d’ accident vasculaire cérébral ischémique révélant un CAPS

Observation
Une patiente âgée de 28 ans,fut hospitalisée pour une hémiplégie de l’hémicorps droit d'installation aigue .Le scanner X cérébral sans injection de produit de contraste révéla un accident vasculaire cérébral ischémique (AVCI) .Le bilan cardiovasculaire était normal. Dans la semaine qui suivait son admission la patiente présenta une insuffisance rénale, un infarctus splénique, une détresse respiratoire et une atteinte cardiaque .Le bilan biologique ne montra pas de syndrome inflammatoire .Le bilan immunologique décéla un taux élevé (des anticorps anticardiolipines,des anticorps antinucléaires, anticorps anti DNA). .La recherche d’un foyer infectieux s’était avérée sans particularité .Le diagnostic du syndrome catastrophique des anticorps antiphospholipides secondaire dans le cadre d’une maladie lupique fut retenu. La patiente était mise sous héparine et antivitamine k visant un INR entre 2 et 3, associé à des bolus de corticoïde à base de Solumedrol 240mg/jour. Les échanges plasmatiques et les immunoglobulines intra veineuse n’avaient pas été proposés pour une raison d’indisponibilité .L’évolution fut fatale malgré les soins de la réanimation .



Discussion

Le tableau clinique et biologique de notre patiente est compatible avec un CAPS.L’atteinte du système nerveux est rarement inauguratrice dans le CAPS, survient généralement sous forme d’ AVC ischémique chez des sujet jeunes, il est volontier récurrent. D’autres manifestations neurologiques ont été décrite.Sa gestion thérapeutique fait encore l'objet de débats et reste empirique. L'evolution est fatale dans 50% des cas

Conclusion

L’ AVC ischémique est une entité rarement révélatrice du CAPS .Il faut savoir évoquer ce dernier et le reconnaître précocement lors d’ une défaillance multivicérale associé à un titre élevé d’ anticorps antiphospholipides.



Mots Clés

Anticoagulant
Lupus érythémateux disséminé
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg