JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Thrombus flottant sur un mégabulbe carotidien suspendu
Elsa Pons-Ukkola (1), Nicolas Champtiaux (1), Jean-Claude Sadik (1), Françoise Heran (1), Olivier Gout (1), Mickaël Obadia (1)
(1) Paris
Résumé
Introduction

Les thrombus flottants carotidiens sans lésion sous jacente sont une cause rare d’accidents ischémiques cérébraux. Nous rapportons un cas associé à une dysplasie artérielle à type de méga bulbe carotidien suspendu.

Observation
Une femme âgée de 29 ans, d’origine ivoirienne, droitière et sans antécédents présenta brutalement des paresthésies du membre supérieur gauche associé une apraxie de l’habillage transitoire. A son admission dans l’unité neurovasculaire, l’examen neurologique était normal. L’IRM cérébrale montrait un accident ischémique sylvien superficiel droit ainsi qu’un thrombus au sein de la carotide interne droite sur les séquences d’angio-IRM des troncs supra aortiques (TSA). L’angioscanner et l’écho-doppler des troncs supra aortiques confirmaient la présence d’un thrombus flottant de l’émergence de la carotide interne associé à une dysplasie carotidienne bilatérale à type de méga bulbe suspendu. Le bilan biologique et cardiologique était normal. Il n’y avait aucun signe de pathologie athéromateuse et aucune autre structure vasculaire, dont les artères rénales, ne présentait d’anomalie. L’évolution fut favorable sous traitement anticoagulant avec une disparition du thrombus en 1 semaine. Un traitement préventif par anti-agrégant plaquettaire, statine et arrêt des oestroprogestatifs a été mis en place. Une exploration familiale a permis de mettre en évidence une dysplasie focale de même type chez le père de la patiente.

Discussion

Les thrombus flottants carotidiens sans lésion sous jacente sont parfois associés à des hémopathies ou des cancers. La découverte d’une dysplasie carotidienne est rare, en cas de mégabulbe carotidien, elle semble toucher préférentiellement des patients d’origine africaine. Il s’agit sans doute d’une forme de dysplasie fibromusculaire avec atteinte localisée à l’émergence de la carotide interne.

Conclusion

Les thrombus flottants sur dysplasie focale du bulbe carotidien sont une pathologie rare ayant probablement une composante génétique.



Mots Clés

Carotide interne
Imagerie par résonance magnétique
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg