JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Complications précoces de 273 endartériectomies carotidiennes consécutives réalisées dans les 15 jours suivant un évènement ischémique cérébral.
Elsa Melki (1), Christian Denier (1), David Adams (1), Christian Petitjean (1)
(1) Le Kremlin Bicêtre
Résumé
Introduction

Le bénéfice de la chirurgie carotidienne est maximal dans les 15 jours suivant un évènement ischémique cérébral. Mais le délai de prise en charge reste controversé en raison des risques opératoires habituellement décrits.

Objectifs

Evaluer en pratique quotidienne la fréquence, les risques et types de complications survenant dans les 30 jours suivant une endarteriectomie carotidienne précoce post accident ischémique cérébral.

Méthodes

Notre étude portait sur 273 patients consécutifs traités par endarteriectomie carotidienne réalisée par le même chirurgien entre 2000 et 2008, dans les 15 jours suivant un accident ischémique cérébral Les patients étaient initialement adressés par différents services de neurologie, de médecine ou par des médecins de ville.

Résultats

4 patients ont eu un infarctus cérébral dans les 30 jours post –chirurgicaux, dont 2 compliqués de décès (morbi-mortalité : 1,46%). Les étiologies des complications étaient pour 2 patients liées à une difficulté technique opératoire. Pour les deux autres, l’imputabilité de la sténose dans l’événement initial était discutable. Le 1er était probablement lié à une maladie des petites artères et le 2nd à un état d’hypercoagulabilité dans un contexte néoplasique. Aucun facteur de risque de complication n’a été retrouvé.

Discussion

Les méta-analyses réalisées à partir des études NASCET et ESCT ont montré le bénéfice d’une intervention chirurgicale précoce dans les sténoses carotidiennes symptomatiques. Le taux de complication dans notre étude est inférieur à ceux retrouvés dans les larges séries de la littérature (1,46% versus 5 à 7%). De plus, aucune des complications traditionnellement redoutées de la chirurgie précoce n’ont été retrouvées dans notre série.

Conclusion

Une sélection rigoureuse des patients, et un protocole per et post-opératoire strict, permet un faible taux de complication. Les résultats des grandes études internationales sont donc transposables en pratique quotidienne.



Mots Clés

Chirurgie
Infarctus cérébral
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg