JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Thrombolyse intraveineuse : effet de l’âge sur le pronostic à court et moyen terme
Frédéric Dumont (1), Marie Bodenant (1), Charlotte Cordonnier (1), Didier Leys (1), Hilde Hénon (1)
(1) Lille
Résumé
Introduction

Un tiers des infarctus cérébraux surviennent chez des patients âgés de 80 ans et plus. Certains de ces patients sont traités par rtPA intraveineux.

Objectifs

Déterminer les caractéristiques des patients =80 ans thrombolysés pour un infarctus cérébral, et déterminer l’influence de l’âge sur le pronostic vital à court et moyen terme.

Méthodes

273 patients consécutifs thrombolysés au CHRU de Lille ont été inclus. Ont été colligés prospectivement: genre et âge, facteurs de risque et antécédents vasculaires, délai de prise en charge, pression artérielle initiale, NIHSS initial, à 24 heures (H24) et 7 jours (J7), état fonctionnel pré-AVC par l’échelle de Rankin modifiée (mRS), données de l’imagerie initiale et à H24, complications précoces, mortalité à J7 et 3 mois (M3). La récupération initiale était évaluée par la différence entre le NIHSS à H0 et H24.

Résultats

L’âge =80 ans était associé à : sexe féminin, HTA, mRS pré-AVC, sévérité du NIHSS initial, survenue de pneumopathie. Délai de prise en charge, récupération initiale et risque d’hémorragie n’étaient pas différents. Les prédicteurs de mortalité à J7 étaient: antécédent d’IdM (OR 3.3), hémorragie cérébrale sur l’imagerie à H24 (OR 4.6), récupération initiale (OR 1.1). Les prédicteurs de mortalité entre J7 et M3 étaient : âge =80 ans (OR 7.5), mRS pré-AVC >2 (OR 20), sévérité et récupération initiale (OR 1.2 et 1.3).

Discussion

Dans notre population, la récupération neurologique initiale chez les patients les plus âgés est comparable à ce qu’elle est chez les plus jeunes, sans majoration du risque hémorragique. Comme chez les patients non traités par rtPA, l’âge n’a que peu d’effet sur la mortalité précoce et influence plutôt la mortalité différée.

Conclusion

Ces données suggèrent que la thrombolyse a une efficacité et une tolérance acceptable chez les patients les plus âgés. L’âge intervient plus sur la mortalité différée que sur la mortalité à court-terme.


Mots Clés

Non renseigné
Non renseigné
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg